Mercredi 2 Décembre, 2020

Pourquoi les chiffres Covid-19 sont-ils si bas en Haïti? Trois raisons

Photo: bojanstory/iStock

Photo: bojanstory/iStock

Après plus de sept mois de pandémie, les chiffres montrent qu'Haïti est relativement épargnée par la Covid-19, malgré une «infrastructure sanitaire très déficiente». Trois raisons peuvent expliquer cela, selon Dr. Josette Bijou, ancien ministre de la Santé.

Si l’Europe fait face à une deuxième vague meurtrière, les Etats-Unis, situé en Amérique, est le pays le plus affecté dans le monde et la République dominicaine, qui partage sa frontière avec ses voisins haïtiens, est le plus touché de la Caraïbe, en Haïti les ravages du nouveau coronavirus sont relativement peu.

En effet, alors que la pandémie Covid-19 est arrivée au pays depuis plus de sept mois (soit depuis 19 mars 2020), les autorités sanitaires haïtiennes n’ont détecté à ce jour que 9 026 cas d'infection liés au virus et n'ont recensé que 232 décès dus à la maladie.

« Les chiffres sont si bas qu’ils ont conduit la population haïtienne à oublier toutes les mesures de protection », constate l’agence EFE, soulignant qu’Haïti est le pays le plus pauvre du continent avec une « infrastructure sanitaire très déficiente ».

« Toutes les activités économiques fonctionnent dans le pays à pleine capacité sans que personne ne respecte les mesures de sécurité comme la distanciation sociale, le port de masque ou le lavage des mains », souligne l’agence espagnol.

En dépit de tout, Haïti reste l’un des pays en dessous de 10 mille contaminations et 300 décès en sept mois de pandémie, malgré une « infrastructure sanitaire très déficiente ».

 

C’est quoi le secret?

Pour l’ancien ministre de la Santé, docteur Josette Bijou, trois éléments peuvent expliquer la raison pour laquelle les chiffres relatifs nouveau coronavirus sont si bas en Haïti.

« Le pays n’a jamais fait une détection systématique », évoque docteur Bijou, car, dit-elle, Haïti n’en a pas les moyens. Fort de ceci, il est à supposer que beaucoup plus de personnes ont contracté le virus sans que les autorités ne le sachent, faute de test.

Deuxième raison évoquée par Mme. Bijou ce sont les rayons ultra-violet. Pour l’ancien ministre de la Santé publique et de la Population, les rayons ultra-violet protègent la population d’une façon ou d’une autre.

« Les gens sont constamment exposés, que ce soit au marché ou dans le transport en commun », dit-elle constater, indiquant que les rayons ultra-violet ont forcément un effet sur le virus.

Pour finir, il y a la médecine traditionnelle, qui, croit Dr, Bijou, joue un gros rôle dans la bataille contre la Covid-19 dans le pays.

« Les médicaments sont à base de plante », rappelle-t-elle, tout en soulignant que de nombreuses personnes tombées malades ont eu recours à la médecine traditionnelle, qui s’est révélée efficace.

Dans la foulée, Madame Josette Bijou invite les autorités concernées à revaloriser la médecine traditionnelle et mener des recherches scientifiques sur les effets de cette dernière sur le virus.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :