Jeudi 26 Novembre, 2020

Covid-19 : Haïti écarte la chloroquine et priorise l’oxygénothérapie

Crédit photo: AFP

Crédit photo: AFP

Le coprésident de la commission multisectorielle de gestion du coronavirus en Haïti a annoncé que la chloroquine avait été écartée du protocole de prise en charge des patients. Dans une entrevue accordée à Le Nouvelliste jeudi 23 avril, Dr Jean William Pape précise que le pays donne la priorité pour l’instant à l’oxygénothérapie dans le processus de traitement des patients dans les hôpitaux haïtiens.

Place à l’oxygénothérapie dans le processus de prise en charge des personnes atteintes du nouveau coronavirus (Covid-19) en Haïti. Il s’agit d’une méthode qui vise à apporter de l’oxygène à une personne de façon à rétablir ou à maintenir un taux normal d’oxygène dans son sang. L'oxygénothérapie peut se dérouler en milieu hospitalier (le plus souvent) ou bien à domicile, en cas de problème chronique (insuffisance respiratoire chronique). L'oxygène peut être fournie par sonde nasale, via un masque ou encore en plaçant le patient dans un caisson prévu à cet effet.

« Tout le monde sait que l’oxygénothérapie est la chose clé. 80 % des patients mis sous ventilation meurent dans les meilleurs hôpitaux », a déclaré le coprésident de la commission multisectorielle de gestion du Covid-19 en Haïti. Pour Dr Jean William Pape, il s’agit d’un « traitement terriblement simple ». Toutefois, le médecin s’inquiète du taux élevé de comorbidités dans le pays, qui peut, selon lui poser problème. Il se montre inquiet également par rapport aux Haïtiens souffrant d’hypertension artérielle.

 

« On a quatre fois plus de cas d’hypertension en Haïti tant chez les hommes que chez les femmes comparativement aux Noirs américains », a rappelé le Dr Pape, estimant qu’il faut doter tous les centres de traitement du Covid-19 en Haïti de médicaments pour cette catégorie de patients.

Dans la foulée, il a annoncé la choloroquine était écarté dans le processus de prise en charge des patients atteints du Covid-19. Les autorités haïtiennes par le biais de la commission multisectorielle, priorisent l’oxygénothérapie. « Il y a un seul protocole de prise en charge. Il est très simple. Il prône l’oxygénothérapie. C’est la seule chose qui marche », a dit le Dr Jean William Pape au journal Le Nouvelliste. Le directeur des centres Gheskio a tenu à souligner que l’agence américaine dénommée National Institutes of Health (NIH) et des universités dont Harvard avaient «déjà enlevé la chloroquine de leur schéma de traitement».

Notons que dans plusieurs pays, l’utilisation de la chloroquine a été déjà évoquée dans le cadre du processus de traitement des personnes contaminées. Aux Etats-Unis, le régulateur du médicament aux États-Unis (FDA) avait, en mars dernier, autorisées l’utilisation de la chloroquine et de l'hydroxychloroquine comme traitements antipaludiques à l’hôpital. Ce traitement controversé a été avancé par le médecin français Didier Raoult pour lutter contre le Covid-19, qui a déjà infecté près de trois millions de personnes et tué plus de 200 mille autres dans le monde.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :