Mardi 25 Juin, 2019

Cour suprême: l'accusatrice du candidat de Trump prête à témoigner

Le juge Brett Kavanaugh quitte son domicile de Chevy Chase, le 19 septembre 2018 dans le Maryland,

Le juge Brett Kavanaugh quitte son domicile de Chevy Chase, le 19 septembre 2018 dans le Maryland,

L'universitaire qui accuse le candidat de Donald Trump à la Cour suprême de l'avoir agressée sexuellement dans les années 1980 s'est dite jeudi disposée à témoigner la semaine prochaine devant les sénateurs américains, mais à ses conditions.

Ses accusations menacent de faire dérailler la confirmation du magistrat, qui fait l'objet d'un combat politique féroce à quelques semaines d'élections parlementaires à suspense.

Après plusieurs jours de silence, l'avocate de Mme Blasey Ford a indiqué que sa cliente acceptait de témoigner devant les parlementaires, mais à ses conditions.

Ensuite, elle veut que les conditions de l'audition soient "justes" et répète sa "préférence" pour une enquête du FBI avant l'audition.

Mme Blasey Ford, restée muette pendant des années sur cet épisode présumé, avait envoyé en juillet un courrier à une élue locale quand le nom du juge Kavanaugh avait commencé à circuler parmi les possibles candidats à la Cour suprême.

Selon ce témoignage, le jeune Kavanaugh et un ami, tous deux "complètement ivres", l'avaient coincée dans une chambre lors d'une soirée au début des années 1980. Il se serait ensuite livré à des attouchements et aurait tenté de la déshabiller, avant qu'elle ne parvienne à fuir.

Dans le pays où est né le mouvement #MeToo, M. Kavanaugh est l'une des dizaines de personnalités qui ont vu surgir des accusations publiques de violences sexuelles.

Soucieux d'éviter l'image déplorable donnée par leurs prédécesseurs en 1991, les élus républicains de la commission judiciaire du Sénat, tous des hommes, envisagent d'avoir recours à un tiers pour interroger Mme Blasey Ford, selon le New York Times.

Vingt-sept ans plus tard, le climat a changé. Même le président Trump, pourtant prompt à critiquer ceux qui se dressent en travers de son chemin, s'est gardé d'attaquer directement Mme Blasey Ford.

L'opinion publique semble pour sa part de plus en plus hostile à ce magistrat. D'après un sondage publié par NBC et le Wall Street Journal jeudi soir, 38% des Américains s'opposent à ce qu'il devienne juge à la Cour suprême (+9 points par rapport à août), et 34% y sont favorables (+1 point).

Au cas où les républicains perdraient leur courte majorité au Sénat lors des élections du 6 novembre, le milliardaire aurait du mal à imposer ses candidats à la Cour suprême pendant tout le reste de la mandature.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :