Samedi 15 Décembre, 2018

Corruption: le sénateur Felix Bautista suspendu de son parti

Felix Bautista, sénateur et homme d'Affaires dominicain

Felix Bautista, sénateur et homme d'Affaires dominicain

Nouveau rebondissement dans l’affaire impliquant le sénateur dominicain, Felix Bautista, soupçonné de corruption en Haiti. Après les sactions prises contre lui par l’Administration américaine – gèle de biens, annulation de visa -, c’est le parti de la Liberation dominicaine (PLD) dont il est membre qui vient de prendre des mesures à son encontre.

En effet, le secrétaire général du Parti de la libération dominicain (PLD), Reinaldo Pared Pérez, a annoncé lundi, lors d’une conférence de presse, la suspension provisoire du sénateur Felix Bautista en tant que secrétaire du parti (ainsi que de Víctor Díaz Rúa, secrétaire aux finances).

Cette décision, selon le Secrétaire général du PLD, a été prise conformément à l’article 9 du Status de l'insitution.

Après que les Etats-Unis aient accusé le sénateur Bautista de corruption en lien avec des contrats passés avec Haiti sur la reconstruction du pays après des catastrophes naturelles, l’homme d’affaires dominicain avait rétorqué le lendemain en vue de rejeter les accusations pesées contre lui.

Il a affirmé dans la foulée que contrairement à ce que soutient le gouvernement américain – qu’il est impliqué dans des actes de malversations dans  le cadre de contrats de reconstruction avec Haiti et qu’il n’a pas achevé les travaux tels que prévu -, c’est l’Etat haïtien qui aurait une dette de plus de 50 millions de dollars envers lui.

Soulignons que sur 29 ouvrages dans lesquels il était impliqué en Haiti, seulement 22 ont été inaugurés. Parmi les chantiers inachevés, se trouvent la construction du Ministère des Affaires Etrangères, alors que des 14,7 millions nécessaire à l’édification de ce dernier, 10 millions de dollars ont déjà été empochés.

Pour se défendre, il soutient avoir respecté sa part de contrat jusqu'ici. Le frein à l'avancement des chantiers encore en cours serait du au fait que l'Etat haïtien n'ait pas encore versé le reste du montant dû.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :