Dimanche 5 Juillet, 2020

Corruption/kits scolaires: le parquet de P-au-P ouvre une enquête

L’ancien ministre des affaires sociales Roosevelt Bellevue.

L’ancien ministre des affaires sociales Roosevelt Bellevue.

Nouveau rebondissement dans le dossier de la surfacturation des kits scolaires. Le parquet du tribunal de Première Instance de Port-au-Prince vient d’ouvrir une enquête judiciaire.  

Joignant la parole à l'action, le 11 octobre dernier, le commissaire du gouvernement Ocname Clamé Daméus a envoyé une correspondance au directeur général de la Direction Générale des Impôts (DGI). Instructions précises de : lui faire parvenir en son parquet, dans un délai raisonnable, les informations relatives aux entreprises ci-dessous mentionnées.

  1. NATIONAL TRADING GROUP
  2. AGD PAPETERIE
  3. HAITI SUPPLY
  4. ENERGITEK
  5. NGA ENTREPRISE
  6. KAYIMIT SALES AN SERVICES

Ces entreprises sont censées être les fournisseurs du Ministère des Affaires Sociales qui planifiait de distribuer au nom du gouvernement des kits scolaires aux  familles démunies à l’occasion de la rentrée des classes 2017-2018. Le scandale a éclaté lorsqu’il a été aperçu que les coûts des produits ont été surestimés. Pres de 119 millions de gourdes aurait été détournés dans cette affaire.

Cette enquête du parquet de Port-au-Prince intervient  tardivement après le limogeage spectaculaire du ministre des Affaires sociales Roosevelt Bellevue le 29 août dernier à quelques jours de la rentrée.

Mais monsieur Bellevue a toujours clamé son innocence et se dit « victime d’une machination ». Pour lui, ce dossier visait à ternir son image.

Dans le même registre, le ministre de la Planification, Aviol Fleurant, dont le nom a été cité dans le dossier s’était défendu à travers un message vidéo préenregistré diffusé sur son compte Facebook dénonçant « un vaste mensonge orchestré par des ennemis de la République. » 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :