Lundi 19 Août, 2019

Ti manman cheri - Corruption : la ministre rectifie ses propos

« Je ne crois pas avoir parlé de corruption. J’avais seulement déclaré que dans la liste de 121 mille mamans enregistrées au programme Ti Manman cheri, nous avons identifié 28 mille », a lancé tout de go la ministre des affaires sociales et du travail, Marie Elise Brisson Gélin lors d’une conférence de presse présentée conjointement avec le directeur général de fonds d’assistance économique et social, Charles Ernest Châtelier, ce jeudi 8 novembre aux locaux du MAST.

La titulaire du ministère des affaires sociales a fait état de 57 mille mamans bénéficiaires contre 28 mille avancés lundi dernier. Elle précise qu’il s’agit d’une enquête en cours pour identifier les mamans inscrites effectivement sur une liste de 121 mille. Elle prévient qu’au terme de cette enquête, le 30 novembre prochain, les noms des mamans introuvables seront exclus de la liste.

Les déclarations de la ministre avaient suscité un véritable tollé de part et d’autre. Pour sa part, le directeur général du FAES soutient qu’il n’y a aucune possibilité qu’il y ait de la corruption dans le programme « Ti Manman Cheri » tenant compte des stratégies mises en place pour permettre aux mamans inscrites réellement de bénéficier du montant qui leur sont réservé.

Néanmoins, il précise que la liste des bénéficiaires de ce programme n’est pas statique. D’un autre côté, la ministre des Affaires sociales et du Travail a informé qu’environ 47 restaurants communautaires fonctionnent actuellement dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Madame Gélin prom, et qu’un total de 775 restaurants communautaires sera implanté à travers tout le pays, indiquant que d’autres programmes sociaux sont en cours d’exécution.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :