Mardi 29 Septembre, 2020

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde pour ce mardi

Photo fournie par les autorités datant du 6 août 2020 d'une fiole du vaccin russe contre le Covid-19, développé par l'institut de recherche Gamaleya
afp.com - Handout

Photo fournie par les autorités datant du 6 août 2020 d'une fiole du vaccin russe contre le Covid-19, développé par l'institut de recherche Gamaleya afp.com - Handout

Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

- La Russie revendique le premier vaccin -

La Russie annonce être le premier pays à avoir enregistré un vaccin, baptisé "Spoutnik V" (V comme vaccin, ndlr) en référence au satellite soviétique. "Je sais qu'il est assez efficace, qu'il donne une immunité durable" a déclaré le président Vladimir Poutine, qui a même affirmé qu'une de ses filles s'était fait inoculer le vaccin.

Le gouvernement espère commencer à vacciner le corps médical à partir de septembre et à mettre le vaccin en circulation le 1er janvier 2021 dans la population. Selon les autorités, 20 pays en ont pré-commandé un milliard de doses.

Dans les semaines précédant l'annonce, des scientifiques étrangers ont exprimé leur préoccupation face à la rapidité de la mise au point d'un tel vaccin.

De son côté, l'Indonésie a commencé à tester sur 1.600 volontaires le candidat vaccin chinois contre le coronavirus mis au point par le laboratoire Sinovac Biotech. Il fait partie des rares vaccins en phase III, la dernière étape des essais cliniques avant l'homologation, et est déjà testé auprès de 9.000 volontaires au Brésil.

- Plus de 20 millions de cas -

Plus de 20 millions de cas de Covid-19 ont été officiellement recensés dans le monde, dont plus de la moitié en Amérique. Après l'annonce du premier cas, il avait fallu trois mois pour atteindre le premier million de cas, de nouveau trois mois pour atteindre le cap des 10 millions, et seulement un mois et demi pour passer les 20 millions. Mais le rythme de la pandémie semble se stabiliser depuis mi-juillet au niveau mondial, avec un million de cas supplémentaires détectés environ tous les 4 jours.

La pandémie a fait au moins 736.828 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP mardi à 11H00 GMT. Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé (163.465 décès), devant le Brésil (101.752 morts), le Mexique (53.003), le Royaume-Uni (46.526) et l'Inde (45.257).

Mais en proportion de la population, hors micro-Etats, c'est en Belgique que la mortalité est la plus élevée (852 morts par million d'habitants), devant le Royaume-Uni (685), le Pérou (645), l'Espagne (611), l'Italie (582) et la Suède (571).

- Auckland confinée -

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a ordonné le confinement pendant au moins trois jours de la plus grande ville du pays, Auckland, après l'apparition de quatre cas de coronavirus alors qu'aucune contamination domestique n'avait été enregistrée depuis 102 jours en dehors des installations destinée au placement à l'isolement ou en quarantaine.

Le pays n'avait pas eu de cas de transmission locale depuis le 1er mai et les Néo-Zélandais avaient renoué avec un mode de vie presque normal, sans mesure de distanciation sociale.

- Inquiétude en Polynésie française -

La Polynésie française, jusqu’ici épargnée par l'épidémie, a connu une hausse soudaine du nombre de cas positifs de Covid-19 en trois jours (43 nouveaux cas). Le virus a été réintroduit par des touristes, mais aussi par des fonctionnaires: chaque année, une partie des enseignants et des gendarmes sont remplacés par de nouveaux arrivants.

Les autorités ont tardé à communiquer sur ces cas positifs, provoquant la colère d’une partie de la population sur les réseaux sociaux.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :