Mercredi 3 Juin, 2020

Coronavirus : Comment les journalistes doivent se protéger

Photo d'illustration. Credit : Michel JOSEPH.

Photo d'illustration. Credit : Michel JOSEPH.

Les travailleurs de la presse à travers le monde sont de plus en plus exposés dans l’exercice de leur fonction à cause de la propagation du Coronavirus (Covid-19). Les journalistes haïtiens ne sont pas en reste. Pour aider ces professionnels à se protéger durant cette crise, le Comité pour la Protection des Journalistes a publié en mars dernier, une feuille de recommandation détaillée à l’intention des journalistes couvrant le coronavirus.

A travers ce document, les responsables du Comité pour la Protection des Journalistes veulent aider les journalistes à couvrir de manière adéquate la pandémie. Dans ce guide, l’organisation prodigue des conseils aux travailleurs de la presse dans le monde. Les journalistes peuvent trouver comment se préparer, avant de partir en reportage, mais aussi, des conseils pour éviter d’être infectés, et des conseils à suivre au retour de votre reportage. 

Voici un résumé des principales recommandations de l’organisation pour la couverture sur le terrain : 

- Utilisez des gants de protection si vous travaillez ou visitez un site infecté, comme un centre de traitement médical. D’autres équipements de protection individuelle médicale (EPI) tels qu’une combinaison et un masque facial complets peuvent également être nécessaires.

- Ne visitez pas les marchés humides (où la viande ou le poisson frais sont vendus) ou les fermes dans une zone touchée par le virus.

- Évitez tout contact direct avec les animaux (vivants ou morts) et leur environnement.

- Ne touchez pas les surfaces qui pourraient être contaminées par des excréments d’animaux. Si vous travaillez dans un établissement de santé, un marché ou une ferme, ne placez jamais votre équipement sur le sol.

- Nettoyez toujours l’équipement avec des lingettes antimicrobiennes à action rapide comme le Meliseptol, suivi d’une désinfection complète.

- Ne mangez jamais et ne buvez pas non plus en touchant des animaux ou à proximité d’un marché ou d’une ferme.

- Assurez-vous toujours que vos mains sont soigneusement lavées avec de l’eau chaude et du savon avant, pendant et après avoir quitté une zone affectée.

- Mettez vos matériels au soleil pendant plusieurs heures.

Les journalistes peuvent aussi adopter ces mesures de protection :

- Se tenir toujours à deux (2) mètres lors des interviews. Pour la vidéo, utilisez un micro à flèche. Utilisez une couverture pour les micros ou couvrez le micro avec un sac en plastique pouvant être nettoyé ou jeté par la suite. 

- Ne manipulez pas la couverture du micro avec votre main, si vous n'avez pas de gants, et lavez-la ensuite avec du détergent et de l'eau. Ou si vous pensez qu'il est très contaminé, jetez-le. 

- Lavez-vous souvent les mains pendant 20 secondes et ne touchez pas votre visage. Si vous avez du gel d'alcool, utilisez-le.

- Ne touchez pas les surfaces et essayez de ne vous asseoir nulle part. 

- Essayez de ne pas mettre des choses comme votre sac ou votre appareil photo sur des surfaces.

- Désinfectez vos matérielles photos et le micro avec de l'alcool à friction (alcool isopropylique à 70%). Le savon et le détergent à l'eau fonctionnent également.

- Interviewez des personnes à l'extérieur dans des zones bien ventilées. Aussi, essayez d'éviter d'interroger des personnes dans des endroits confinés et internes avec une mauvaise ventilation.

Vous pouvez porter un masque chirurgical si vous le souhaitez pour une mission ordinaire comme celle-ci, mais soyez conscient des limites. Certains experts pensent que les masques chirurgicaux n'offrent pas un niveau élevé de protection contre les sources externes d'infection, mais sont conçus pour empêcher les personnes malades d'infecter les autres. En ce sens, des professionnels dans ce domaine estiment que les journalistes ne devraient pas avoir besoin d'un masque N95, en dehors des situations à haut risque tels hôpitaux. Car, selon eux, ils ne devraient pas se rapprocher suffisamment des autres pour être infecté. 

« Les journalistes ne peuvent pas couvrir une pandémie internationale en étant en quarantaine. Nous devons aller sur le terrain mais nous prenons aussi le risque d’être infectés. Donc, vous ne devez pas prendre de risques », écrit le Comité de la Protection des Journalistes. Le CPJ exhorte les journalistes à passer le moins de temps possible en public avec d'autres personnes. Il est demandé également aux travailleurs de la presse, de laver à chaud leurs vêtements et prendre une douche, dès leur retour de mission.

Sources combinées dont le Comité pour la protection des journalistes 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :