Mercredi 19 Juin, 2019

Conflit ouvert entre le président et le questeur du sénat

L’atmosphère était tendue, ce jeudi 28 février au sénat de la République. L’accès à l’institution était interdit aux travailleurs de la presse qui sont accrédités au parlement. Des agents de corps d’intervention et de maintien d’ordre étaient venus en renfort des agents de sécurité du sénat pour rétablir l’ordre.

A l’origine de cette situation, le retour de Mirlande Georges Casséus à la secrétairerie générale aux affaires administratives du sénat. Madame Casséus occupe ce poste depuis alors que les sénateurs Ronald Larêche et Fritz Calos Lebon étaient respectivement président et questeur du bureau du grand corps.

A la fin du mandat du bureau, Mirlande Georges Casséus a laissé sa fonction à la secrétairerie des affaires administratives pour devenir responsable des activités officielles du sénat de la République.

Sous la présidence de Joseph Lambert, Mirlande Georges Casséus a réintégré son poste comme secrétaire général adjointe aux affaires administratives du sénat. Un an après le mandat du bureau présidé par l’élu du sud-est, Madame Casséus a été mise à pied. Ce n’est que récemment que le questeur du bureau Onondieu Louis a, de son unique gré, ordonné le retour de Mirlande Georges Casséus à son poste initial. Et de fait, elle est revenue secrétaire générale adjointe aux affaires administratives du sénat. Ce à quoi, le président du grand corps oppose catégoriquement. Le hic !

Sur ordre de l’élu du Nord’Ouest, l’ancienne protégée de l’ex-questeur Fritz Carlos Lebon sous escorte des agents de sécurité a été emmenée au grand corps pour entreprendre ses activités, a confié une source anonyme. Le président du grand corps, Carl Murat Cantave accompagné de quatre hommes de mains a fait son apparition à son bureau. N’était-ce une rencontre entre le président Cantave et des représentants du fond des nations unies pour le développement, la situation pourrait tourner au pire.

Il faut dire que la conférence des présidents a, à deux reprises, statué sur le cas de Madame Casséus. Elle a exhorté que la concernée reste à son poste comme responsable des activités officielle du sénat de la République.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :