Jeudi 18 Juillet, 2019

Conflit ouvert entre Jovenel Moise et Jean Henry Céant 

Jean-Henry Céant et Jovenel Moise / Crédit photo: Twitter @moisejovenel

Jean-Henry Céant et Jovenel Moise / Crédit photo: Twitter @moisejovenel

La Primature voit très mal les révélations du président de la République Jovenel Moïse relatives à son insatisfaction quant à l’atteinte de la mission confiée à Jean-Henry Céant consistant à mener les acteurs du pays à la table des négociations. « Le Premier ministre Céant est insatisfait de la soi-disant insatisfaction du président de la République », a réagi le porte-parole de Jean-Henry Céant sans langue de bois, Pascal Adrien.

Visiblement très acide envers le chef de l’État, Pascal Adrien indique que la Primature est déçue du comportement affiché par Jovenel Moïse lors de l’ouverture officielle du Forum national autour du Pacte de Gouvernabilité. Pour Pascal Adrien, Jovenel Moise était inélégant dans sa manière de critiquer le travail de son Premier ministre.  Jean-Henry Céant a fait ce qu’il pouvait, lance Adrien. En ce sens, le porte-parole dit avoir cru que le Président allait tenir compte des efforts conjugués par Céant dans un contexte aussi difficile pour mener à bien le dialogue.

 « Aujourd’hui, le terrain est aplani. Le vent de l’accalmie qui souffle sur le pays, ces derniers jours sont les résultats des consultations engagées par le Premier ministre auprès des secteurs des 10 départements géographiques du pays », avance Pascal Adrien.

Le porte-parole de Me Céant n’écarte pas la possibilité que le Président exprimait ses vœux de voir un nombre plus large d’acteurs autour de la table des discussions. Toutefois, il indique que le Président aurait dû saluer le travail qui traînait pendant plus qu’un an que Jean-Henry  Céant est parvenu à effectuer seulement en deux mois.

Monsieur Adrien rappelle que l’opposition radicale ne jure que par le départ de Jovenel Moise. Il s’interroge sur la possibilité que Jovenel Moise mette sa démission au menu des assises avec cette dernière. « Jovenel Moise, a-t-il oublié que l’aile dure exige son départ pour entamer tout processus de dialogue ? Sinon, sera-t-il prêt à plier bagage afin que le dialogue dont il rêve soit démarré, se demande Monsieur Pascal.

Le porte-parole du chef du gouvernement précise que Jean-Henry Céant n’a pas une baguette à frapper pour convaincre les membres de l’opposition radicale de participer à ce dialogue.

Lors de la tenue du forum, le mardi 22 janvier 2019, le Chef du Gouvernement a quitté la salle avant la fin de l’événement contrairement aux prévisions de l’agenda. Est-ce le début d’une escalade qui alimenterait le conflit déjà déclaré entre les deux têtes de l’exécutif qui prône la voie du dialogue pour dissiper les problèmes structurels du pays? 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :