Lundi 23 Septembre, 2019

Comme tous ses prédécesseurs, Fritz William Michel promet...

Fritz William Michel/ Le Nouvelliste

Fritz William Michel/ Le Nouvelliste

À l'issue d'une séance éclaire à la Chambre des députés, Fritz William Michel a pu obtenir une première ratification de l'énoncé de la politique générale de son gouvernement. À l'insécurité, l'inflation, la contrebande, il promet des réponses. Pour les moyens de la politique de son équipe, le Premier ministre en devenir entend notamment lutter contre la contrebande, mais aussi élargir le bassin des contribuables.

Par Alexandre Michel

Les promesses de Fritz William Michel vont du renforcement de la Justice et la Sécurité publique, à la promotion du dialogue national en passant par l’intégration de la Diaspora à la vie de la nation. C’est ce que recèle le document de l’énoncé de Politique générale, consulté par la rédaction de Loop Haïti.

Le document de 52 pages, précisément 43 pages de matières, comporte un encadré à la page 29 qui revient sur les charges qui atomisent le budget national. Ce sont, entre autres, des dépenses courantes trop importantes et le lourd tribut des charges publiques qui expliquent, selon le document, qu’il reste « peu ou pas de marge aux investissements à financement domestique ». Donc, devant le panorama de mauvaise répartition du budget national mis en avant par cet encadré, Fritz William Michel rappelle à l’Exécutif et au pouvoir législatif qu’il y a une urgente « nécessité de se serrer la ceinture et gérer les finances publiques en bon Père de famille ».

Justice et Sécurité publique

Un renforcement de la Justice et de la Sécurité publique est aussi promis. S’il arrive à la Primature, Fritz William Michel entend adresser le problème des zones de non-droit, du banditisme et, bien sûr, le procès PetroCaribe. Pour la Justice, M. Michel entend notamment renforcer les mécanismes d’incitation à la performance des magistrats, redynamiser l’Inspection judiciaire et systématiser la certification des juges. Il entend aussi adresser la question de la surpopulation carcérale.

Pour la Sécurité publique et la lutte contre le banditisme, le probable prochain locataire de la Primature, mise sur les Forces armées d’Haïti (Fad’H) et la Police nationale d’Haïti (PNH). Il entend désarmer les groupes et les gangs armés par tous les moyens légaux et renforcer le travail de la Commission nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion(CNDDR). Des plans de sécurisation des quartiers à risque, de sécurisation des bâtiments administratifs et industriels tant publics que privés ; de sécurisation des axes routiers, essentiels au déplacement des populations et aux activités économiques, seront mis en œuvre.

Même s’il promet aussi des programmes sociaux, il avance que ceux qui assassinent, pillent et violent ne resteront pas impunis.

Lutte contre la Corruption et Petrocaribe

Dans le paragraphe consacré au procès Petrocaribe, le document soutient que le prochain gouvernement de Fritz William Michel prévoit de « s’assurer que les instances judiciaires disposent de moyens matériels, financiers et humains suffisants pour leur permettre d’assumer leurs responsabilités en la matière ».

Et dans la lutte contre la corruption, de manière plus générale, l’équipe promet de « faire des institutions de contrôle telles que, la Commission nationale des marchés publics(CNMP), l’Inspection générale des Finances (IGF), l’Unité de lutte contre la Corruption (ULCC), le Corps des comptables publics (CP), le Corps des contrôleurs financiers (CF), de véritables gardiennes des bonnes pratiques dans les Administrations ».

La lutte contre la contrebande devrait permettre à l’État de récupérer, selon le document, près de 20 milliards de gourdes chaque année. Pour ce faire, M. Michel a dans sa ligne de mire, la sécurisation des frontières, notamment le renforcement de la Police frontalière (Polifront) ; le renforcement des douanes et de la Direction générale des impôts (DGI).

Dans la droite lignée d’adresser la question de l’implication de la Diaspora dans la vie nationale, Fritz William Michel énonce toute une batterie de mesures longtemps souhaitées par cette dernière. Ces mesures vont de la facilitation dans l’investissement, notamment immobilier, jusqu’à une révision constitutionnelle devant permettre aux haïtiens de l’étranger de participer à la vie politique du pays.

Aucune échéance n’est cependant établie pour la réalisation des objectifs énoncés.

Le sommaire du document de l’énoncé de politique général est ainsi libellé

Renforcement de la justice et la sécurité publique (page : 07-11).

Renforcement de la lutte contre les inégalités sociales (page : 11-24).

Relance de l’économie pour une croissance accélérée et créatrice d’emplois (page : 24-37).

Promotion de la bonne gouvernance, la transparence et la lutte contre la corruption (page : 37-40).

Renforcement de l’Autonomie des Collectivités territoriales (page : 40-41).

Renforcement des acquis démocratiques par l’organisation d’élections législatives et locales ouvertes et crédibles (page : 41-42).

Intégration de la Diaspora à la vie de la nation (page : 42-47).

Promotion du Dialogue National pour favoriser un climat d’entente (page : 47-50).

Alexandre Michel

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :