Lundi 22 Octobre, 2018

Colloque sur la lutte contre la corruption au sein des marchés publics

Un colloque de deux jours s’ouvre, ce mardi 12 juin 2018 au centre de convention de la BRH autour du thème: « Éthique et transparence, moyens de lutte contre la corruption dans les marchés publics». Une initiative de la commission nationale des marchés publics (CNMP) qui s’inscrit dans le cadre d’une campagne de communication et d’information appuyée par la Banque mondiale qui a démarré  le 25 Aout 2017 et qui devra être bouclée  ce 13 juin.

Des représentants de l’Unité de lutte contre la corruption, de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, de l’Inspection générale des finances et de l’Unité centrale de renseignements financiers ont pris part à l’ouverture de cette activité dont le coup d’envoi a été donné par le président Jovenel Moise.

« Tous les grands contrats publics passés durant les 10 dernières années ont été surfacturés, des contrats qui ont tué le pays, »a déclaré  le président Jovenel Moïse, assurant qu’il n’y aura plus jamais de contrats qui ne respectent pas les intérêts de l’État haïtien.   

« L’État est en train d’enrichir une infirme minorité et d’appauvrir la collectivité. Il faut que cela cesse », a tempêté le chef de l’Exécutif qui s’est dit choqué face à la gestion des marchés publics dans le pays.

Jovenel Moïse estime que le moment est venu de mettre fin au népotisme, à la concussion, au trafic d’influence et à la surfacturation.  Il a donc invité les hauts cadres de la fonction publique et les autres acteurs concernés à s’armer de courage pour mener cette lutte, affirmant que son administration n’a pas peur d’affronter cette ennemie du développement qu’est la corruption.

La lutte contre la corruption un indicateur  de la performance  du gouvernement et de la bonne gouvernance du pays, a fait remarquer le responsable de la CNMP soulignant la nécessité de renforcer le système de contrôle et de gestion des marchés publics, Florient Jean Mari   .

Le directeur général de l’Unité de lutte contre la corruption, David Bazile, présent à ces assises, se félicite de la réalisation de ce colloque par la CNM. C’est une bonne initiative qui va en droite ligne des réformes mises en œuvre par le gouvernement pour sortir le pays sous l’emprise de la corruption, a-t-il dit soulignant que les marchés publics sont l’un des foyers de la corruption. 

Il faut dire que, des représentants des différents ministères, des membres du secteur privé des affaires, des responsables d’organisations de la Société civile et du système judiciaire participent à ces assises de deux jours.