Samedi 15 Décembre, 2018

CM2018: Le Mexique terrasse l’Allemagne

Nous la tenons, la première grande surprise de ce mondial. Elle nous vient du Mexique qui a dominé l’Allemagne (1-0), grâce à une réalisation de Lozano à la 38e minute de jeu. Au terme d’un match époustouflant, les Mexicains ont créé la sensation en s’imposant face aux champions du monde allemands, grandissimes favoris de l’épreuve.

Celle-là, personne ne l’a vu venir. Sauf l’histoire récente de la Coupe du monde, peut-être. Ce n’est qu’au vu de cet aspect que la logique a été respectée. L’Italie en 2010, l’Espagne en 2014 et maintenant l’Allemagne. Ces trois équipes ont trois choses en commun. Elles viennent de l’Europe. Elles ont été championnes du monde respectivement en 2006, 2010 et 2014. Et enfin, elles ont toutes été battues ou tenues en échec lors du match inaugural la Coupe du monde d’après leur sacre.

L’Allemagne désormais, sous pression, devra affronter un autre obstacle de l’histoire récente. Les deux premières nations précédemment citées ont également été éliminées au premier tour. Attention danger !!!

On est bien obligé de faire un saut dans l’histoire. On devait aller chercher une explication à ce qui vent de se passer à Moscou. Les Allemands ont été mangés dans l’engagement par une vaillante équipe mexicaine. D’une intensité à couper le souffle, les Mexicains ont imposé un rythme infernal à la Mannschaft. À chaque contre-attaque, les joueurs de Joachim Löw étaient aux abois.

Avec un peu plus de lucidité, Chicharito (70e), Carlos Vela (45e), Miguel Layun (83e) auraient pu corser l’addition. Alors que leurs supporters mettaient la voix à chaque occasion, les joueurs de l’ancien international Osorio ont mis le cœur à chaque occasion. Cette victoire, ils ne l’ont pas volé.

Les Allemands ont perdu. Ils ont manqué de profondeur. On s’est souvenu de Leroy Sané sur certaines phases de jeu. On se demande si Neuer était irréprochable sur le but de Lozano. Mais, les Allemands étaient bien présents, malgré tout. Ils ont touché la transversale sur un coup franc de Kroos (47e). Julian Brandt a touché le poteau d’Ochoa. Le portier mexicain justement s’est chargé du reste (84e, ). Ils ont pris d’assaut les buts adverses.

Manuel Neuer a laissé ses bases. C’est comme si son équipe jouait son avenir sur ce match. Dans une certaine mesure, c’était le cas. Parce que ce faux pas allemand ouvre largement la voie pour une éventuelle confrontation Germano-Brésilienne dès les huitièmes de finales.

Alors là… On savait que cette journée allait être spéciale, les Mexicains nous ont donné raison. Et le Brésil qui vient d'affronter la Suisse n'a pas pu satisfaire aux attentes de ses supporters en négiciant un 1-1. Les favoris ont la vie dure dans cette coupe du monde. Et c’est pour cela que nous adorons ce sport. 

Nathan Laguerre

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :