Jeudi 21 Juin, 2018

Clamé Ocnam Daméus réprimandé par le ministre de la Justice

Le commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Ocnam Clamé Daméus vient de se faire remonter les bretelles par le ministre de la Justice et de la Sécurité Publique. Dans une correspondance datée du 21 novembre, le ministre Heidi Fortuné recommande au commissaire d’appliquer la loi et de respecter les principes quel que soit le contexte.

 « Même si des actes, aussi répréhensibles soient-ils, ne doivent pas rester impunis, votre qualité de Magistrat vous fait impérieusement obligation d'appliquer la loi et de respecter les principes, ce, sans aucune exception des dossiers soumis à votre compétence», ainsi s’adresse le ministre au chef du parquet dans le troisième paragraphe de la correspondance en question.

Aussi, relate-t-il le fait que tout comportement contraire aux normes républicaines en vigueur risquerait d’entraver le processus de création de l’Etat de droit prôné par son gouvernement.

Par ailleurs, il faut rappeler que le sénateur Jean Renel Sénatus, président de la commission de Justice et Sécurité Publique du Sénat, fait également partie de ceux qui ne voient pas d’un bon œil certaines décisions prises par le chef du parquet. Il remarque des actes posés en dehors de la loi parmi ceux entrepris par ledit commissaire. En effet, plusieurs grandes décisions ont été prises par Me Ocnam Clamé Daméus depuis son arrivée à la tête du parquet, dont des mesures d’interdiction de départ à l’encontre d’anciens hauts fonctionnaires de l’Etat.

Rode Louis Azer Chery