Mardi 18 Juin, 2019

« Clairin mortel » : les hommes sont les plus intoxiqués

« Clairin mortel » : les hommes sont les plus intoxiqués. Photo : Simone_ph/Pixabay

« Clairin mortel » : les hommes sont les plus intoxiqués. Photo : Simone_ph/Pixabay

41 cas d’intoxication au méthanol liés à la consommation de « clairin », dont 85 pour cent sont des hommes entre 18 et 76 ans et 15% de femmes entre 24 et 75 ans, a révélé le Ministère de la santé publique en République dominicaine ce mercredi 27 décembre. L’information a été relayée ce matin par le journal Listin Diario.

Depuis quelques jours, les autorités sanitaires ont lancé une alerte épidémiologique qui restera en vigueur jusqu'à la fin des festivités du Nouvel An, afin de sensibiliser la population sur l’épidémie d’empoisonnement. « Le plus grand nombre de décès s'est produit entre le 18 et le 20 décembre parce qu'à ce moment-là, il n'y avait toujours pas de rapports sur l'affaire », explique-t-elles.

Donc, le manque d’information aura servi à la propagation de l’épidémie initialement enregistrée à Pedro Santana le 18 décembre dernier.

Aujourd’hui, des personnels de santé interviennent auprès des patients pour la diminution du taux de mortalité s’élevant, à présent, au nombre de 12 en République Dominicaine. Et, depuis le 23 décembre, aucun nouveau cas d'empoisonnement et de décès n'a été signalé.

En Haïti, 26 décembre 2017, les Ministères de la Santé Publique et de la Population (MSPP) et du Commerce et de l’Industrie (MCI) ont conjointement signé une note mettant en garde la population haïtienne contre la consommation de « toute boisson alcoolisée à base de clairin ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :