Samedi 17 Août, 2019

Cité Soleil: Ti Hougan remet huit armes à feu aux autorités

Cité Soleil: Ti Hougan remet huit armes à feu aux autorités

Cité Soleil: Ti Hougan remet huit armes à feu aux autorités

Comme annoncé, le chef de gang du quartier Boston, connu sous le nom de "Ti Hougan", a remis officiellement un lot de 8 armes à feu à la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR). La cérémonie s'est déroulée ce mardi 28 mai, sur la place Immaculée Conception, en présence des autorités policières et judiciaires, ainsi que des notables du plus grand bidonville du pays. La CNDDR annonce la construction d’un musée, où toutes les armes à feu récupérées dans le cadre de ce programme, y seront exposées.

 

 

Dès 10 heures du matin, les citoyens étaient déjà présents sur les lieux. Sur les murs, des images et des slogans pour dire non à la violence et encourager la remise des armes illégales. En attendant le début de la cérémonie, de la musique pour sensibiliser les jeunes à divorcer d’avec la violence.

Après environ 2 heures d’attente, la cérémonie a finalement démarré. Dans un sac, des jeunes leaders communautaires utilisés comme facilitateurs dans ce processus transportent un lot d’armes, jusque sur le podium. Les huit (8) armes à feu sont par la suite étalées sur une table, entourées des membres de la CNDDR et des autorités policières et judiciaires.

Dans les flots des interventions, « Ti Hougan », le caïd qui dirige le quartier de Boston, qui a remis les huit (8) armes à feu, avait son mot à dire. Il ne s’est pas présenté physiquement, et c’est le Pasteur Myrtil Eliosse qui a porté son discours. Dans son message, le leader du groupe armé de Boston a présenté ses excuses et ses sympathies aux familles victimes des conflits armés à Cité Soleil. Par cette remise, « Ti Hougan » dit vouloir divorcer d’avec la violence. Il invite les autres bandes armées à faire le même geste.

 

Une cérémonie que les notables et leaders communautaires de Cité Soleil qualifient « d’historique ». Noelsaint Dieufaite, l’un des facilitateurs, en a profité pour présenter les problèmes auxquels le bidonville est confronté. Reconstruction de l’Ecole nationale, réhabilitation de la place fierté, centre d’accueil, espace de loisir, centre de formation professionnelle moderne, création d’emploi… le leader communautaire appelle les autorités étatiques à respecter leurs engagements.

Des promesses que la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion s’engage à respecter, en collaboration avec l’exécutif. « C’est une lourde tache, une difficile mission », reconnait Dorcenat Jean Rebel, membre de la commission, qui sollicite la contribution de tous les secteurs de la vie nationale.

Après la cérémonie, les armes à feu ont été enveloppées dans un drap et transportées dans un véhicule immatriculé service de l’Etat. Entretemps les négociations se poursuivent avec d’autres groupes armés à Cité Soleil afin de les convaincre à suivre cette même voie. Cette remise graduelle et volontaire aura lieu également dans plusieurs autres quartiers dits dangereux de Port-au-Prince et d’autres villes de province. La CNDDR annonce la construction d’un musée, où toutes les armes à feu récupérées dans le cadre de ce programme, y seront exposées.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :