Dimanche 15 Septembre, 2019

Cité Soleil: plusieurs centaines de citoyens manifestent pour la paix

Cité Soleil: plusieurs centaines de citoyens manifestent pour la paix

Cité Soleil: plusieurs centaines de citoyens manifestent pour la paix

A l'appel de diverses organisations sociales, plusieurs centaines de citoyens ont manifesté dans les rues de Cité Soleil, ce vendredi 26 avril, pour demander la paix. Via ce mouvement, les manifestants voulaient inviter les différents groupes armés à s'entendre, afin de ramener le calme dans ce vaste bidonville. Ces habitants en ont profité pour exiger l'intervention de l'Etat, en vue d'adresser les principaux problèmes de la commune, et d'offrir une voie aux jeunes.

Par Luckson Saint-Vil

Mégaphones, bandes de rara, chansons et slogans de toutes sortes... les citoyens ont marché pour une cause, un seul objectif : “exiger le retour de la paix à Cité Soleil”. Du quartier Bois-neuf, en passant par la route nationale #1, Boston pour aboutir à Belwkou… les riverains ont parcouru plusieurs rues pour inviter les différents chefs de groupes armés à déposer les armes.

Favoriser le rétablissement de la paix dans le bidonville, notables et organisations sociales veulent s’engager. Retrouver le visage de paix qu’a connu la commune pendant les trois dernières années, c’est le souhait exprimé par Nicole, une militante qui appelle à une prise de conscience collective.

“Affrontement armés entre gangs rivaux, c’est pratiquement toutes les activités qui sont affectées”, déplorent les protestataires. Marie-Rose, une septuagénaire qui a participé elle-aussi à cette marche, appelle à une réconciliation au sein de la cité. “On veut circuler. Nos petits enfants ne peuvent pas aller à l’école tranquillement”, se plaint-elle.

Ce mouvement de protestation contre la violence à Cité Soleil, était également l’occasion pour ces citoyens d’attirer l’attention de l’Etat sur les problèmes auxquels le bidonville est confronté.

“L’école nationale n’est toujours pas reconstruite, la réhabilitation de la place Fierté peine à être effective, les canaux ne sont pas curés… les besoins sont nombreux”, ont informé Fleuret Jean Pierre et Ernso Gabriel, initiateurs du mouvement, fustigeant le comportement jugé irresponsable des autorités étatiques.

Malgré cette initiative citoyenne, la méfiance et la peur s’installent encore chez les habitants de plusieurs quartiers. “Lundi dernier, ma fille est morte, après avoir reçu une balle à la tête. Comment peut-on parler de la paix, alors que les attaques armées se poursuivent encore”, se demande Mimose, une jeune dame, perplexe quant à une paix sincère et durable à Cité Soleil. 

Cette manifestation pour la paix déroulée dans le plus grand bidonville du pays, est une première d’une série qui sera organisée dans les jours qui viennent. Jusqu’à ce vendredi, un calme apparent régnait dans le bidonville. Cependant la libre circulation n’est pas encore totale, chaque groupe armé reste sur ses gardes, et se prépare à toute éventualité…

Luckson Saint-Vil

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :