Jeudi 17 Octobre, 2019

Cinq mythes à bannir autour du cancer du sein

Credit photo: santemagazine.fr

Credit photo: santemagazine.fr

Le cancer du sein est le cancer le plus répandu chez les femmes dans le monde. Et environ 85% des cancers du sein surviennent chez des femmes n'ayant aucun antécédent familial de cancer du sein. Malgré les campagnes de sensibilisation sur la maladie, certains mythes demeurent. La rédaction de Loop aimerait attirer votre attention sur cinq d'entre eux.

1 - La mammographie provoquerait le cancer.

Il est vrai qu’une exposition répétée aux rayons X peut augmenter le risque de cancer. Toutefois, la mammographie fait appel à de très faibles doses de rayons X. La communauté scientifique juge donc que les bienfaits d’une détection précoce du cancer grâce à la mammographie l’emportent amplement sur les risques. Si le cancer est déjà présent, l’irradiation ou la compression du sein lors de l’examen n’accélèrent en rien la progression de la maladie.

2 - La grosseur des seins influe sur le risque de cancer du sein.

La grosseur des seins n’a rien à voir avec le cancer du sein. Toutefois, la densité du tissu mammaire est un facteur de risque. On dit qu’un sein est dense lorsqu’il présente plus de tissu conjonctif, de canaux et de glandes que de graisse. La densité mammaire est souvent un trait héréditaire. Malheureusement, on ne peut la détecter qu’à la mammographie. Le tissu dense apparaît blanc sur le cliché, tout comme les tumeurs cancéreuses, ce qui rend le diagnostic de cancer plus difficile à poser.

3 - Un coup à la poitrine ou une blessure physique peut être à l’origine du cancer du sein.

Une étude avançant cette théorie a été évaluée par les experts de la Société canadienne du cancer. Des problèmes dans la méthodologie de l’étude ont mené au rejet de ses conclusions.

Un diagnostic de cancer peut être posé lorsque des évaluations médicales sont menées à la suite d’une blessure physique. Si le cancer est déjà présent, les évaluations permettent alors de le détecter.

4 - Le cancer du sein serait surtout une maladie familiale.

Le cancer du sein survient en effet plus fréquemment dans certaines familles que dans d’autres. Mais la forme héréditaire du cancer du sein, due à une mutation des gènes BRCA1 et/ou 2, ne représente que 5 à 10 % du total des cancers du sein. Les femmes atteintes de cette mutation présentent un risque nettement accru de développer un cancer du sein. Mais environ 85% des cancers du sein surviennent chez des femmes n'ayant aucun antécédent familial de cancer du sein

5 - Les soutiens-gorge peuvent augmenter le risque de développer un cancer du sein.

Ce préjugé, très répandu dans l'imaginaire collectif, explique que porter son soutien-gorge trop serré ou conçu avec des matières de mauvaise qualité peut augmenter les chances de développer un cancer du sein. Jusqu'ici, aucune étude sérieuse n'a établi ces liens de causes à effets.

Un conseil.

Durant le mois d’octobre consacré à la sensibilisation contre le cancer du sein, profitez-en pour faire une mammographie, invitez vos proches et amis à le faire et soyez attentifs à votre corps. En outre, n’oubliez pas que le cancer du sein touche aussi les hommes.

Source et pour découvrir davantage sur le sujet:

 

5 mythes concernant le cancer du sein

Cancer du sein : mythes et réalités

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :