Jeudi 22 Août, 2019

26 morts et 77 blessés durant l'opération "Pays Lock", selon la CIDH

Des policiers dans les rues de la Capitale durant l’opération "Pays lock''. Crédit Photo : Lapresse.ca

Des policiers dans les rues de la Capitale durant l’opération "Pays lock''. Crédit Photo : Lapresse.ca

Les récentes manifestations en Haïti ont occasionné la mort de 26 personnes et fait 77 blessés, selon un rapport de la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH). Dans le document publié ce 26 février 2019 à Washington DC, la CIDH n’a pas caché ses préoccupations face à la situation délétère qui sévit en Haïti.

Les mouvements de protestations baptisés ‘’Pays Lock’’ n’ont pas été sans conséquence sur la vie de la population haïtienne. Selon la Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), en plus de nombreuses scènes de casses, d'incendie et de pillage enregistrés notamment dans la capitale haïtienne, 26 personnes auraient été tuées et 77 autres blessées.

 

Face à ces pertes en vie humaines qui n’ont pas laissé, cette commission des droits de l’homme qui est l’un des organes principaux de l’Organisation des États américains (OEA), invite l’Etat haïtien et les acteurs politiques à s’asseoir autour d’un dialogue pour stabiliser le pays.

Tout en déplorant les victimes, la Commission exprime sa solidarité avec les familles des personnes décédées et appelle les autorités à enquêter sur les conséquences des décès et de déterminer les responsabilités légales et pénales.

Après les mouvements de protestation qui ont débuté le 7 février 2019, la CIDH exhorte au gouvernement haïtien d’entamer un dialogue avec tous les acteurs concernés afin qu’un dénouement effectif de la crise ait lieu au profit de la stabilité socio-économique du pays.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :