Samedi 24 Août, 2019

Chili : Une Haïtienne devient la première femme à diriger l’Altonorte

L’Haïtienne Beatrice Pierre est devenue depuis mai dernier, la première femme à se charger de la direction générale d’Altonorte, un complexe métallurgique au Chili dont le personnel féminin est estimé à seulement 10%. Photo: La Tercera

L’Haïtienne Beatrice Pierre est devenue depuis mai dernier, la première femme à se charger de la direction générale d’Altonorte, un complexe métallurgique au Chili dont le personnel féminin est estimé à seulement 10%. Photo: La Tercera

L’Haïtienne Beatrice Pierre est devenue depuis mai dernier, la première femme à se charger de la direction générale d’Altonorte, un complexe métallurgique au Chili dont le personnel féminin est estimé à seulement 10%.

En 2015, elle s’était rendue au Chili, de Canada étant, pour venir travailler comme surintendante de l'usine d'électrolyse d'acides végétaux, Altonorte, à Antofagasta. Par la suite, l’ingénieure chimiste et biochimiste allait être promue directrice des opérations, bien avant de devenir directrice générale de l’entreprise en question.

Beatrice Pierre a roulé sa bosse aux Etats-Unis et au Canada, son pays d’adoption depuis l’âge de 12 ans, pour le compte de la compagnie Glencore (grande entreprise d'extraction de matières premières) après ses études. Ce faisant, elle a eu « une carrière réussie » dans ce domaine avant d’arriver au Chili après 15 années de travail dans les fonderies, les raffineries, les concentrateurs et centre d'innovation appartenant à Glencore, a fait savoir La Tercera.

« Dorénavant, son défi à Altonorte concerne plusieurs aspects : assurer la santé et la sécurité de ses travailleurs; le soin de l'environnement; et la relation avec les communautés qui entourent l'opération », a écrit le journal chilien qui relate également qu’ « Altonorte a atteint son record de production au cours de la dernière période, avec plus d'un million de tonnes de métal fondu, donc en ce sens, il y a aussi une vision d'amélioration continue ».

Dans la foulée de ce moment exceptionnel pour Beatrice Pierre (première femme à assurer ce poste), elle admet que la question de quota n’est pas sa première préoccupation. « Je veux que l'inclusion soit plus fluide. Pas quelque chose de forcé. […] Le travail est donné par la force du CV et cela indépendamment de votre genre », précise-t-elle en revanche.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :