Mardi 20 Août, 2019

Chili: Un Haïtien arrêté pour le meurtre de son neveu d'un an

Chili: Un Haïtien arrêté pour avoir tué son neveu d'un an. Photo: BioBio Chile

Chili: Un Haïtien arrêté pour avoir tué son neveu d'un an. Photo: BioBio Chile

La commune de Lo Prado, Chili, est sous le choc après la mort d’un enfant haïtien âgé d’un an et quatre mois qui aurait été tué par son oncle. L’incident s’est passé au cours de la journée du samedi 19 janvier.

Selon les informations relayées par plusieurs médias chiliens, l’oncle de l’enfant qui est aussi un Haïtien aurait commis son crime avec un couteau trouvé tout près du cadavre. Le présumé assassin se serait rendu chez les parents du bébé qui était gardé par un ami du couple. Il a, ensuite, ramené l’enfant à son domicile. Une dispute a eu lieu entre lui et sa partenaire qui, apparemment, voulait l’empêcher de s’en prendre à son propre neveu.  

 

Quelques heures plus tard, des voisins ont signalé à la fille du propriétaire de l’appartement la présence d’un enfant blessé. « Quand je suis entrée, j'ai vu le matelas plein de sang, et sur le côté, un paquet était enveloppé. J'ai été choquée et je suis restée planter. Je ne voulais rien toucher jusqu'à l'arrivée des policiers », a expliqué le témoin.

Les autorités policières se sont présentées sur les lieux pour les suites légales. Le présumé agresseur est revenu sur les lieux du crime environ une demi-heure après l’incident et a été arrêté.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de cet acte. « Les moyens de preuve préliminaires, je veux être très clair à ce sujet, nous permettent d'avoir une certitude quant à leur participation aux faits. », a déclaré le préfet des services de la préfecture de l’Est, le major Felipe Rosenberg.

Le suspect aurait raconté aux policiers, dans la foulée, qu’il a tué l’enfant dans le but d’aider sa sœur qui est la mère de la victime.

Actuellement, l’Haïtien est la seule personne retenue en détention préventive. Il devra passer au moins 80 jours en prison jusqu’à la conclusion de l’enquête. Il risque une peine minimale de 15 ans de prison, selon le procureur du Centre-Nord, Cristián Meneses.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :