Jeudi 24 Janvier, 2019

Chili: six ouvriers dont un Haïtien victimes d'exploitation du travail

Chili: 6 ouvriers dont un Haïtiens victimes d'exploitation du travail. Photo: La Tercera

Chili: 6 ouvriers dont un Haïtiens victimes d'exploitation du travail. Photo: La Tercera

Les autorités municipales de Magallanes (Chili) ont découvert, le 19 décembre, six ouvriers travaillant dans des conditions fragiles dans un centre commercial chinois. Parmi eux se trouvaient Pierre Renard (33 ans), un Haïtien qui est arrivé au Chili en février 2016.

Sa femme et ses 3 enfants, eux, sont entrés au pays au mois de septembre de la même année. « Elle est là avec les enfants et je ne travaille ici que pour eux. », a déclaré Renard dans une interview accordée à La Tercera.

Les journées de travail dans cette compagnie chinoise étaient de 11 heures, a indiqué les autorités locales. Certains des ouvriers ont même travaillé pendant 2 semaines d’affilée sans obtenir de repos et dormaient dans les entrepôts du centre commercial sur des nattes sales.

Pour rester en forme, les ouvriers consommaient des boissons énergisantes et du rhum. « Je ne voulais pas avoir de problèmes avec personne, car je suis ici pour travailler. Si je trouve un meilleur travail que celui-ci, je partirai. », a déclaré Pierre Renard au moment de témoigner devant l’inspection du travail.

Les autorités municipales ont déclaré que cette affaire pourrait être considéré comme un cas d’exploitation du travail. Nicolás Cogler, gouverneur de la province de Magallanes, a déclaré qu’il était très choqué en arrivant sur les lieux.

« La première chose qu’ils ont dite est qu’ils avaient peur de perdre leur emploi, leur revenu du travail », a fait savoir Cogler. Dans le bâtiment, il n’y avait qu’une seule douche réservée à tous les employés.

Les dortoirs mesuraient environ 20 mètres, d’autres ne dépassaient pas 5 mètres. Plusieurs ouvriers dormaient dans une seule pièce. Nicolás Cogler a annoncé que des mesures seront prises face à cette situation, notamment la possibilité de voir si ces migrants pouvaient être hébergés dans une famille d’accueil.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :