Mardi 7 Juillet, 2020

Chaque département bientôt doté d’un site de prélèvement et de testing

Une membre du personnel de santé teste des échantillons de cas suspects de Covid-19 au laboratoire des services de santé Maccabi, dans la ville de Rehovot, en Israël, le 27 mai 2020

Une membre du personnel de santé teste des échantillons de cas suspects de Covid-19 au laboratoire des services de santé Maccabi, dans la ville de Rehovot, en Israël, le 27 mai 2020

Seuls les centres Gheskio et le Laboratoire national de Santé publique (Lnsp) sont habilités à effectuer des tests de prélèvement et de dépistage dans le pays.

L’absence ou le manque de centre de dépistage peut faire obstacle au processus de contrôle de la pandémie dans le pays. Conscients de cet état de fait, les responsables du Lnsp et de la commission multisectorielle de gestion de la pandémie de la Covid-19 en Haïti s’activent à la multiplication de ces sites au plus vite que possible.  

Début de semaine, en entrevue au journal Le Nouvelliste, le Dr Jacques Boncy, directeur du Lnsp, prévient que le « MSPP a déjà élaboré un plan bien ficelé en vue de décentraliser le test ».

Lire aussi:  Les médias haïtiens doivent-ils révéler l’identité des malades ?

Il est de bon ton de rappeler que le pays dispose seulement de deux espaces pouvant effectuer ces tests durant cette période : les centres Gheskio et le Lnsp. L’hôpital Bernard Mevs qui devrait être le troisième, a fait profil bas, apprend-on d’une source anonyme.

La cause serait la crainte d’une attaque subite par la population, comme cela s’est passé à plusieurs d’autres lieux qui ont servi d’abri provisoire pour recevoir les patients de la Covid-19.  

Un manque à gagner

« La pénurie de centres de dépistage rend la cueillette des donnés sur la Covid-19 plus difficile dans le pays », a commenté le médecin Claudy Junior Pierre en entrevue à Loop Haïti.

« De plus, les deux se trouvent à Port-au-Prince, et que seuls les suspects dans cette région sont plus aptes à se faire dépister », explique-t-il.

Lire aussi: Coronavirus: Haïti est le 4e pays le plus touché des Caraïbes

Une donnée qui peut élucider le fait que le département de l’Ouest soit devenu le foyer de la Covid-19 avec 880 cas sur les 1,174 cas de confirmation recensés à date, pense le membre de l'Association haïtienne des étudiants en médecine (Ahem).

HUM pourra bientôt loger un centre de dépistage

D’après Pierre, l’Hôpital Universitaire de Mirebalais, centre de prise en charge qui a accueilli les premiers de la Covid-19, a déjà reçu un accord favorable du gouvernement pour effectuer en bonne et due forme des tests de dépistage, mais HUM n’est pas encore à ce stade.

« Je ne sais pas ce qu’il attend pour démarrer le processus, émet Dr Pierre. Cela pourrait alléger les deux autres centres, à savoir Gheskio et Lnsp ».

« Le syndrome de la manipulation des données et les pressions qui s’exercent sur les centres de dépistage », seraient les raisons principales, d’après Dr Pierre, qui empêchent au Mspp d’ouvrir jusqu’à présent d’autres centres aux quatre coins du pays.

Toutefois, les autorités sont optimistes quant à la possibilité de multiplier dans un futur proche ces sites dont on a grand besoin.

Websder Corneille

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :