Jeudi 19 Septembre, 2019

28 novembre: Ces Journalistes victimes de répression sous Duvalier

Ces journalistes célèbres dont Jean-Dominique assassiné 3 avril 2000, furent victimes de répression en 1980, arrêtés et expulsés par le régime des Tontons Macoutes

Ces journalistes célèbres dont Jean-Dominique assassiné 3 avril 2000, furent victimes de répression en 1980, arrêtés et expulsés par le régime des Tontons Macoutes

1980 : le régime des Tontons Macoutes recourt à une vague de répression, procède à des arrestations arbitraires et expulse des journalistes et hommes politiques influents, opposés à la dictature. Dans le viseur de Baby Doc : Konpè Filo, Lilianne Pierre-Paul, Jean Dominique, Marvel Dandin, Pierre Clitandre, entre autres.

28 novembre 1980-28 novembre 2018 : 38 ans depuis qu’une vague de répression ait touché une palette de journalistes, célèbres aujourd’hui, qui revendiquaient la liberté d’expression et qui, par-dessus tout, traçaient à Jean-Claude Duvalier le chemin de sa chute. Le « président à vie » arrête et expulse systématiquement ces figures de la presse haïtienne et ces hommes politiques connus pour leur charisme et leur franc-parler, amer dans leurs articles d’opinion comme à la radio.  

Parmi eux : Anthony Pascal, plus connu sous le sobriquet de Konpè Filo (présentateur vedette de Télé Ginen), Lilianne Pierre-Paul, l’écrivain Pierre Clitandre du Petit samedi soir, Jean-Dominique, Henry Alphonse (reporter à Radio Haiti Inter), Michèle Montas (épouse de Jean-Dominique et journaliste chevronée), Jacques Jean-Baptiste (rédacteur en chef au service créole de la Voix de l’Amérique, VOA), Elsie Ethéart de Radio Métropole, Jean-Robert Hérard, auteur de l’ouvrage «Le Temps des Souvenirs : Le Mouvement démocratique en Haïti 1971-1986» sur le règne de Jean-Claude, Nicole Magloire (militante des droits humains sous Duvalier), Vivianne Duroseau (une secrétaire accusée d’avoir tenu des réunions " subversives " chez elle, relate Le Monde), Jean-Jacques Honorat (agronome de profession), Gabriel Hérard, professeur d’université, Marcus Garcia, actuel patron de Mélodie F.M.

Parallèlement, 1980 rappelle le débarquement de nombreux réfugiés sur le sol de la Floride. Vers la fin des années 80, soit en 1985, le régime a broyé trois jeunes écoliers à la ville des Gonaïves, secouée par des manifestations anti-gouvernementales. Un macabre bilan de trois morts : Jean-Robert Cius, 19 ans, Mackenson Michel, Daniel Israël. Ce qui a précipité la chute de Baby. 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :