Jeudi 9 Juillet, 2020

Haïti: des entreprises suspendent leurs activités à cause de Covid-19

Les logos des différentes institutions qui ont décidé de suspendre leurs activités, en raison du Coronavirus. Collage : Loop Haïti

Les logos des différentes institutions qui ont décidé de suspendre leurs activités, en raison du Coronavirus. Collage : Loop Haïti

Plusieurs institutions privées en Haïti ont suspendu temporairement leurs activités en raison de la propagation de la pandémie de Covid-19. Après OPTIKA, l'UNIBANK, la BNC et Radio télévision Ginen, c’est au tour de Radio télévision Kiskeya d’adopter des mesures similaires.

Les responsables de la radio Kiskeya ont annoncé ce mercredi 27 mai, la suspension temporairement de ses émissions jusqu’au 1er juin. La nouvelle a été annoncée par le directeur général de la station, Marvel Dandin. Le responsable qui informe que l’institution « reprendra ses émissions sous peu », « invite les auditeurs et auditrices à garder leur calme ».

Cette décision a été prise en raison de cas suspects de coronavirus au sein de la radio, selon Dandin, qui annonce la mise en quarantaine prochaine de plusieurs membres du personnel « potentiellement affectés ». Dans la foulée, le directeur ajoute que l’administration a décidé de désinfecter les locaux de la station.

 

Il y a environ une semaine, Radio Télé Ginen (RTG) avait annoncé sa fermeture temporaire, après le décès d’une de ses employés. Cette dernière présentait, avant son décès, des symptômes semblables à ceux de la Covid-19. De plus, le PDG de la station, Jean Lucien Borges a été testé positif au coronavirus.

Dans une note, la direction de la RTG avait annoncé que tout le personnel était mis en quarantaine. Une opération de nettoyage et de désinfestation des locaux de la station à Delmas 31, a même été réalisée.

Entretemps, plusieurs autres institutions privées ont annoncé un arrêt temporaire des activités dans certains de leurs services ou bureaux. Ces décisions sont motivées par la propagation de la pandémie sur le territoire national, touchant certaines de ces entreprises. Sur la liste, se trouve la UNIBANK dont plusieurs employés présentaient des symptômes assimilables au coronavirus.

« Face à ce constat inquiétant, les responsables de la société ont décidé de mettre en quarantaine huit succursales qui ont compté des cas suspects », ont annoncé les responsables de la banque commerciale. Les succursales situées à Lathan, Clercine, Delmas 32, Thor 2, Grand-Rue, Limbé, Frères 1, Frères 2, sont celles concernées par ces mesures.

« Elles demeureront provisoirement fermées à compter de ce mardi 26 mai », informent les dirigeants de la UNIBANK dans une note parvenue à notre rédaction.

Related Article

La Banque Nationale de Crédit (BNC) elle aussi prend des dispositions, en vue de protéger ses employés et ses clients. Ainsi « les succursales de Delmas 52, de Turgeau et d’Arcachon seront fermées provisoirement à partir du jeudi 28 mai », lit-on dans un avis publié par l'entreprise.

Des décisions similaires ont été adoptées également à OPTIKA et Rivoli, deux entreprises fonctionnant dans un même complexe à Pétion-Ville. Dans un avis aux clients publié le 23 mai, les responsables de ces institutions avaient informé qu’un membre de son organisation était atteint de la Covid-19.

« Nous regrettons de vous informer que OPTIKA et Rivoli seront fermés du 23 mai au 6 Juin », avaient-ils informé succinctement. Cette décision, selon les responsables, ont été prises en vue de protéger sa clientèle et son personnel.

Jusqu’à ce mercredi 27 mai, 1 174 cas d'infection à la Covid-19 ont été confirmés en Haïti. De ce chiffre, 1 119 sont actifs, 33 personnes sont décédées et 22 autres sont guéries. Avec 880 cas de contamination, l’Ouest reste le département le plus touché, alors que Delmas occupe la première place dans la liste des communes les plus frappées, avec un total de 235 personnes infectées.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :