Samedi 5 Décembre, 2020

Ces Haïtiens distribuent des kits alimentaires à leurs compatriotes en difficulté en RD

Des membres de l'Union des mains fortes pour les sans-abris (Umfosa) en pleine distribution de kits alimentaires à Naranjo San Luis, en République dominicaine

Des membres de l'Union des mains fortes pour les sans-abris (Umfosa) en pleine distribution de kits alimentaires à Naranjo San Luis, en République dominicaine

Un élan de solidarité inter-Haïtiens se fait sentir face aux conséquences de la pandémie de Covid-19 sur les couches les plus vulnérables en République dominicaine.

Du riz, des haricots, des pattes, du jambon entre autres. Un groupe de jeunes Haïtiens ont pu distribuer, le 18 mai, 53 kits alimentaires à des familles haïtiennes en difficulté dans un "batey" situé à Naranjo San Luis, au Sud de Santo Domingo. Depuis le début du confinement, des Haïtiens s'exprimaient via des stations de radio locales et sur les réseaux sociaux pour parler de leur situation précaire aggravée par le passage de la Covid-19 en République dominicaine.

La pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) frappe de plein fouet les deux Etats formant l'île d'Haïti. En République dominicaine, à cause des mesures imposées par les autorités pour combattre la propagation du virus, de nombreux Haïtiens se retrouvent sans travail et à court de moyen. Leur situation sur le sol dominicain n'était déjà pas des plus euphoriques, même avant que le coronavirus ne fasse son entrée dans le pays.

 

"Nous avons reçu les informations. Cela nous a touchés profondément", raconte Bethsaida Verdieu, membre de l'Union des mains fortes pour les sans-abris (Umfosa). La jeune femme et d'autres membres de l'Ufmosa ont décidé de passer à l'action et apporter leur contribution à ce problème.

"On a donc décidé de lancer une collecte de fonds en ligne, en plus de quelques contributions personnelles. On a pu rassembler près de 700 dollars", raconte Verdieu, un brin de tristesse dans la voix. "On les a distribués à ceux qui ne travaillent pas, à Naranjo San Luis, une zone oubliée", a-t-elle soutenu.

"5 livres de riz, des haricots, trois paquets de spaghetti, des jus, des cookies. On n'avait rien annoncé. On est arrivés et on a commencé à distribuer aux familles. Ils sont contents et nous ont même demandé de revenir", se réjouit-elle, tout en réitérant la volonté du groupe à continuer dans ce même élan de solidarité.

"Nous allons continuer à demander de l'aide pour eux. Ils sont dans le besoin", a-t-elle promis, invitant les intéressés à faire un don via leur cagnotte Gofundme.

De nombreux autres Haïtiens vivant en République dominicaine ne font pas économie de leur solidarité envers leurs frères et soeurs dans le besoin, surtout dans ce contexte difficile. C'est le cas de Billy Brown, Serge Fécu et leur initiative Solidarité Covid-19. Ils ont organisé depuis avril plusieurs visites en vue de distribuer des provisions à des Haïtiens de Punta Cana.

"Nous collectons de l'argent de la part de volontaires, de quelques amis sur Facebook et nous contribuons aussi personnellement afin de venir en aide à nos compatriotes", a soutenu Brown lors d'un échange avec Loop Haiti sur la situation des Haïtiens en terre dominicaine.

"La plupart d'entre eux veulent rentrer chez eux", soutient Fécu, qui rappelle qu'un premier groupe a pu rentrer en Haïti le 18 mai, grâce au support des autorités dominicaines, l'Organisation mondiale de migration (OIM) et d'autres partenaires.

 

A date, la République dominicaine reste le pays le plus touché par la Covid-19 dans les Caraïbes. Selon les chiffres officiels, au 20 mai, pas moins de 13 223 cas de contamination ont été confirmés sur le territoire, pour 441 décès et 6 613 guérisons. De l'autre côté de la frontière, Haïti compte un total de 596 personnes infectées, 22 décès, et 21 récupérations.

Raoul Junior Lorfils

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :