Mardi 20 Novembre, 2018

Seuls quelques partis politiques ont refusé l'argent du gouvernement

Signature de chèques aux partis politiques

Signature de chèques aux partis politiques

Le Comité de suivi pour le financement et l’institutionnalisation des partis politiques (COSFIPP) a publié son compte rendu sur les sommes remises aux 57 partis politiques. Certaines de ces structures qui ont repoussé l’offre en septembre dernier ont succombé à la tentation et sont allées, silencieusement, retirer leur chèque selon ce que l’on peut comprendre dans le rapport.

« Le Rassemblement des démocrates nationaux progressistes (RDNP), Kontra pèp la, Fanmi Lavalas, Ligue dessalinienne (Lide), Rassemblement des patriotes haïtiens (RPH), Pont et Konfyans, sont les seuls partis qui n’ont pas retiré de chèques au secrétariat du Cosfipp par refus catégorique ou autres raisons. Patrayil et Veye yo estiment que le montant qui leur est attribué est trop faible » peut-on lire dans le National ce matin. Les dirigeants des deux autres partis politiques qui ont boudé l’offre du président en novembre dernier, en l’occurrence MAS et de MOPOD, sont « introuvables » comme le précise le journal.

Selon le COSFIPP, « 46 ont déjà retiré, au 12 mars 2018, leurs chèques de subvention pour les mois d’octobre, de novembre et de décembre 2017, pour un montant évalué à cent vingt-sept millions quarante-quatre mille six cent trente-neuf (127 044 639) gourdes ». Le comité promet de retourner les 15 millions restants au trésor public.

Plusieurs partis sont montés au créneau, en septembre dernier, pour critiquer la décision du gouvernement qui voulait les financer conformément à l’article 39 de la Loi sur le financement des partis politiques. Les dirigeants de ces structures ont ciblé le président Jovenel Moïse qui, selon eux, cherchait à influencer les démarches des partis.