Mardi 25 Septembre, 2018

CDM2018: Allemagne, Brésil…demain les grands favoris entrent en scène

Photo: L'express

Photo: L'express

La Coupe du monde de football (Russie 2018) a démarré depuis le jeudi 14 juin 2018. La compétition a déjà livré de beaux frissons, des feux d’artifice, des déceptions, une petite surprise. L’Espagne et le Portugal ont offert un match de Gala. Cristiano Ronaldo et Diego Costa ont brillé. La Russie s’est offert un festival face aux Saoudiens. L’Argentine s’est plantée. Messi, Suarez et De Gea ont déçu.  La coupe du monde est lancée, et elle est déjà très passionnante. Cependant, la journée de demain sera particulièrement suivie. En Haïti et un peu partout ailleurs. On vous explique pourquoi.

Premièrement parce que le Brésil joue demain

On le sait, le Brésil est l’équipe la plus populaire d’Haïti si ce n’est du monde. Les artistes de la Seleção sont appréciés dans le monde entier. De Didi, passant par Pelé, Garrincha, Rivelino, Zico, Socrates, Romario, Ronaldo…les Brésiliens adorent briller en coupe du monde. Et si les récentes prestations des Auriverde ternissent leur passé glorieux, il n’en demeure pas moins, qu’à chaque coupe du monde, ils sont très attendus.

Demain « gwo manman nan batay » ! Après avoir survolé la campagne éliminatoire, convaincu pour ses matchs amicaux, pour le Brésil les choses sérieuses commencent demain. Même si les joueurs de Tite ont hérité d’un groupe a priori à leur portée, ils devront confirmer tout le bien qu’on  pense d’eux sur le terrain. Une autre curiosité de l’entrée dans la compétition des quintuples champions du monde est liée à la journée du samedi.

Faut-il rappeler que les éternels rivaux argentins ont été tenus par une modeste équipe d’Islande qui jouait son tout premier match en phase finale de Coupe du monde. Pour les fans du Brésil en Haïti, ce sera une belle occasion pour eux de montrer au voisin « Kijan yo fèl ». Neymar, la star brésilienne attirera les curiosités quant à son état de forme, son état d’esprit au moment d’aborder cette coupe du monde où il sera très attendu. Sur le coup de deux heures PM, demain, les amants du football, les passionnés du Brésil pourront se faire une première petite idée de ce que sera le mondial brésilien. Et comme, c’est le cas tous les quatre ans, la Seleção sera la cible de tous les regards.

Deuxièmement parce que l’Allemagne joue demain

La deuxième grosse curiosité de demain sera bien évidemment l’équipe allemande. La Manschaft de Joaquim Löw remettra sa couronne en jeu, quatre ans après avoir triomphé au Brésil. La victoire 7-1 au passage sur le Brésil justement restera dans les annales. Avec les mêmes certitudes les champions du monde avancent sur Moscou dans le but unique de garder leur trophée. Aucune équipe européenne depuis l’Italie en 1934 et 1938, n’est parvenue à faire jusque-là. Et s’il y a une équipe armée pour rééditer cet exploit vieux de près d’un siècle, c’est l’Allemagne.

La Coupe du monde et l’Allemagne est une histoire d’amour interminable. Les successeurs de Beckenbauer, Lothar Matthäus,  Overan, Rummenigge, Oliver kahn, Gerd Müller, Miroslav Klose… seront très attendus. Surtout que leur sélectionneur a laissé sur le quai Leroy Sane, époustouflant avec Manchester City cette saison. Quatre fois championne du monde, l’Allemagne constitue avec le Brésil les deux principales puissances du football mondial. En Haïti, elle suit l’Argentine et le Brésil dans la hiérarchie des équipes les plus supportées. Gary Lineker disait que le football est un sport où vingt-deux acteurs courent après le ballon et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne. Quoi de plus pour illustrer la suprématie allemande.

Troisièmement parce que le futur champion du monde joue probablement demain

On ne va pas se cacher, le Brésil et l’Allemagne sont les deux grandissimes favoris à la consécration finale. Opposés il y a quatre ans, Allemands et Brésiliens devront croiser le fer pour obtenir la couronne mondiale. Placés dans la même moitié de tableau, ils risquent de s’affronter dès les huitièmes de finales au cas où l’un deux ne finirait pas premier de son groupe. D’Allemagne et du Brésil, on risque d’en entendre parler encore longtemps avant la fin de ce mondial.

En 2016, lors des jeux olympiques de Rio, ils se seront rencontrés pour une victoire brésilienne aux tirs aux buts. Ce match de moindre enjeu comparé à la coupe du monde, de moindre niveau si on tient compte de l’âge requis pour jouer cette compétition, avait défrayé la chronique. Quand on parle de Coupe du monde, on parle aussi et surtout de l’Allemagne et du Brésil. Avec neuf coupes du monde à eux deux (4 Allemagne, 5 Brésil), elles sont avec l’Italie (4 trophées également), les nations les plus titrées de l’épreuve. 

Et enfin, parce que le football est mieux le dimanche…

Blasphème me dirait certains, parce que le dimanche, c’est le jour consacré au repos, à la prière et la messe. En tout cas, le football est aussi une grande messe. Et ce n’est pas pour rien, que le stade de Bilbao est appelé la cathédrale de San Mamès. Le football est une religion et pour ses adeptes les plus convaincus, le dimanche est un jour de culte. Le Calcio, La Liga, La Premier League, La Ligue 1, la Bundesliga…se jouent autre jour que le dimanche, mais mises à part les veilles de Ligue des Champions, les Grands Matchs se jouent en dimanche. Le fait pour la finale de la Coupe du Monde de se tenir, le dimanche 15 juillet est tout sauf un hasard. Donc, demain dimanche est le jour idéal pour lancer définitivement cette coupe du monde russe qui, rappelons-le, livre déjà un fabuleux spectacle.

Pour toutes ces raisons, et pour beaucoup d’autres, les audiences de la Coupe du Monde FiFa 2018, devront atteindre des sommets, demain dimanche. Le Costa Rica, le Mexique, la Suisse et la Serbie en profiteront, bien sûr. Bien fait pour eux, mais, l’Allemagne et le Brésil cristalliseront toutes les attentions, pour le plus grand plaisir des amoureux du ballon rond.

Nathan Laguerre