Lundi 17 Février, 2020

« Causez encore… » : Joseph Lambert répond à ses détracteurs

Joseph Lambert, président du sénat

Joseph Lambert, président du sénat

« Mon Être m'appartient. Le Président du Sénat appartient à l'État. J'ai lu et entendu. Causez encore... ma santé comme celle de chacun est une grande priorité », vient de twitter le sénateur Joseph Lambert, ce 18 octobre.

Ce tweet fait suite à une vague de critiques dont le président du sénat de la République fait l’objet depuis  qu’il ait annoncé, encore sur Twitter, lundi 15 octobre, avoir quitté la capitale haitienne en vue de faire un bilan de sa santé « comme chaque année ».

Des rumeurs circulaient autour de l’état de santé de l’élu du Sud-est qui, disait-on, serait victime d’une crise cardiaque et donc transporté d’urgence en République dominicaine.

« Je me porte plutôt bien. Contrairement aux rumeurs. J'ai quitté la capitale haïtienne vendredi dernier. Comme chaque année, je fais un bilan de ma santé », avait-il rassuré.

Pour une nouvelle fois, de nombreux internautes fulminaient contre l’attitude des autorités haïtiennes qui, au moindre malaise, quittent le pays pour se faire soigner ailleurs, le système de santé en Haiti n’était pas à la hauteur.

D’autres voix insinuaient aussi que le départ du sénateur n’était qu’un prétexte pour fuir les possibles dérapages pressentis pour le 17 octobre, date du 212e anniversaire de la mort de Jean Jacques Dessalines, date retenue aussi pour la grande mobilisation contre la corruption et l’impunité dans le pays.

Ce mercredi, le sénateur n’est pas allé par quatre chemins. De retour sur le réseau de l'oiseau bleu il s'est exprimé en des termes courts et claires. « Mon Être m'appartient. Le Président du Sénat appartient à l'État. J'ai lu et entendu. Causez encore... ma santé comme celle de chacun est une grande priorité ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :