Jeudi 19 Juillet, 2018

Cassandra Chéry, ira-t-elle loin au grand concours de Miss Univers ?

Cassandra Chéry, élue à 21 ans Miss Univers Haiti 2017

Cassandra Chéry, élue à 21 ans Miss Univers Haiti 2017

Pour l’unique missiologue haïtien Oksana Vig qui connait les rouages des prestigieux concours internationaux de beauté, Cassandra Chéry doit s’astreindre à une autre discipline de vie, muscler ses préparatifs,  combler ses lacunes si elle veut arriver loin à Miss Univers 2017. Qu’a-t-elle besoin pour être une potentielle concourante et même remporter la couronne à l’issue de cette prochaine compétition internationale ?

La réponse avec la styliste de mode qui connait comme pas une l’industrie des concours de beauté et qui s’est toujours fait remarquer tant  par ses bons pronostics que par son expertise dans la question. Oksana Vig, celle qui, basée en Argentine, souffle ce lundi 11 septembre de nouvelles bougies, revient sur l’élection de Cassandra Chéry, prodigue des conseils à l’endroit de la miss qui fera bientôt  flotter notre bicolore au prochain pays organisateur de Miss Univers 2017. 

Loop Haïti. : Samedi 2 août, le jeune Top-modèle et mannequin Cassandra Chéry fut élu Miss Haïti 2017 et a arraché sa qualification pour aller représenter Haïti à la prochaine édition de Miss Universe. Quelles sont vos premières impressions ?

Oksana Vig. : Lors d'une rencontre chez Maguy Durcé en septembre 2013, j'ai eu la chance de voir pour la première fois Cassandra Chéry.  Ce jour-là, j'étais accompagnée d'un ami portoricain, Luis Omar Rivera, l'un des meilleurs catwalk coaches du monde. Celui qui a découvert et préparé Aleyda Ortiz (Nuestra Belleza Latina 2014 et Présentatrice de Univision), Nadyalee Torres (Miss Puerto Rico World 2013), Rebecca Valentín (Miss Puerto Rico Grand International 2014), Danna Hernández qui est l'actuelle Miss Puerto Rico Universe.

Il y avait un tas de mannequins haïtiens à cette réunion et du coup Mr Rivera m'a dit : « Regarde, Oksana! Qui est cette petite fille si gracieuse? » Je ne la connaissais pas, mais nous étions tous deux épatés par sa beauté pure. Sa perfection nous attirait. Et, nous avions dit que cette fille serait un jour Miss Haïti ou du moins elle deviendrait un grand top model international. Cassandra n'avait que 17 ans à ce moment-là. Elle représentait ce qu'on appelle dans l'industrie : « the big deal ». On a eu une petite conversation avec elle. Et aujourd'hui encore, sa simplicité, son humilité et son innocence restent gravés dans ma mémoire.

Loop Haïti. : Diriez-vous qu’avec ce titre, une nouvelle page de la vie de Cassandra Chéry vient de s’ouvrir. Interview à droite à gauche, rencontres et tournée médiatique, préparatifs musclés. Quelles exigences sont-elles désormais faites à Cassandra Chéry pour qu’elle garde pendant toute l’année de règne le titre de Miss Haïti ?

Oksana Vig. : Les exigences sont nombreuses. Elle devra suivre un régime alimentaire très strict, beaucoup d'entraînements pour travailler sa démarche et sa posture, des soins de beauté, des cours pour lui donner un estime de soi assez solide tout en découvrant ses aptitudes et ses lacunes.

Loop Haïti. : Vous avez suivi avec intérêt le concours, vous avez pris le soin de juger le potentiel des postulantes une à une  (vos commentaires sur les réseaux sociaux peuvent en témoigner) et il nous semble que vous avez vu venir l’élection de Cassandra. Pourquoi, selon vous, elle aurait parmi toutes les autres candidates  plus de chance d’arriver aussi loin que Raquel Pélissier à la prochaine édition de Miss Universe ?

Oksana Vig. : Dès le début du concours, je savais qu'elle gagnerait. Et je l'avais prédit publiquement à maintes reprises sur les réseaux sociaux. Cassandra a tout ce que les concours du Grand Slam cherchent. Elle a la taille et le corps parfaits. N'oubliez pas que Miss Univers est un concours de beauté avant tout et non un concours de génie. Les gens ont toujours tendance à qualifier une candidate par rapport à sa capacité intellectuelle ou à la réponse donnée à une question dans un concours. Il faut avoir le « package » pour être Miss. Et la question finale compte pour 10% à Miss Univers.

Loop Haïti. : Pourriez-vous lever le voile sur ce concours international que gère à l’heure actuelle la  grosse agence de mannequinat  WME/IMG.  On constate qu’après l’ère Trump, une nette évolution s’est opérée : les critères de sélection ont sensiblement changé, les organisateurs pêchent d’autres types de profil et de potentialités. Seriez-vous capable de dessiner l’avenir de Cassandra Chéry à ce concours qui réunira au prochain pays organisateur d’autres candidates de taille, qui drainera un public sélect composé de designers à la reconnaissance internationale, de prestigieuses personnalités du monde de la mode et de « beauty pageant » ?

O.V. : Au début de 2015, l'agence WME/IMG a acheté les marques Miss Universe, Miss USA, Miss Teen USA. Oui, les critères sont différents. Avant, les grosses pointures dominaient le concours et le sash que porte une candidate représentait une force, un atout ou un désavantage. Chaque année, on retrouvait pratiquement les mêmes pays qualifiés dans les différentes étapes. Tout le monde savait que le Venezuela, l'USA, les Philippines et certains pays de l'Amérique Latine avaient leurs places confirmées dans le classement final. Maintenant, les choses ont changé. Il n'y a plus de petits ou grands pays. Rien n'est sûr. Le prix de la franchise ne peut sauver aucune candidate. C'est ce qui explique que des pays comme Haïti ou le Kenya ont eu l'opportunité de se qualifier sur le Venezuela, le Porto-Rico, la République Dominicaine. L'organisation actuelle ne s'accentue pas seulement sur la beauté physique ni non plus sur l'intelligence. Elle cherche une reine de beauté complète. C'est l'unique raison pour laquelle que l'année dernière Canada et USA faisaient partie des pays qualifiés. Toutes les candidates ont la même chance de gagner la couronne, c'est la nouvelle politique du concours. Personne ne sait où et quand se réalisera la prochaine édition. L'organisation n'a rien dit officiellement. Des rumeurs font croire que c’est à Paris, Cancún, Atlantis City ou Las Vegas. Si Cassandra reçoit les mêmes entraînements que Raquel Pelissier, elle arriverait très loin. Elle peut être Miss Trinidad & Tobago 2006, Miss Tanzania 2007, Miss South Africa 2015, Miss Kenya 2016.

Loop Haïti. : Que pensez-vous des deux autres dauphines ?

O.V. : Malheureusement, Haïti ne participera qu'à un seul concours du Grand Slam cette année. Les deux dauphines n'auront pas la chance de nous représenter ailleurs. Elles sont toutes deux belles et intelligentes. Je souhaite que les sponsors et certains ministères comme le Tourisme et la Culture supporteront financièrement l'organisation haïtienne. Ces deux ministères pourront faire une petite place dans leurs budgets pour Miss Haïti. Dans notre pays, c'est triste de voir que l'Etat ne supporte que le carnaval comme un grand évènement culturel

Loop Haïti. : Justement. Malgré l’exploit de Raquel, le secteur est encore traité en parents pauvres. Préparer une miss a un coût. Mais peu de gens le comprennent, les sponsors sont réticents,  peu de bailleurs saisissent l’importance des concours de beauté, on assiste au laxisme des Ministère de la culture et du tourisme.  A l’autre bout du fil, les organisateurs ne savent pas quel saint prier  pour leurs dettes non encore épongées. Que faut-il faire pour que ce secteur soit mieux respecté et pour qu’Haïti puisse rejoindre les pays du « grand slam » ?

O.V. : Franchement, j'étais sidérée d'apprendre que l'organisation nationale n'avait pas le moyen financier de participer aux concours de Miss World et Miss International, cette année. On connaît nos dirigeants, ils sont des opportunistes qui attendent le succès chez Mr le blanc avant d'apprécier nos valeurs. Ils étaient tous à l'aéroport pour rencontrer Raquel Pelissier, faisant tous du m'as-tu-vu tout en buvant du champagne chaud. Il y a eu même un petit conflit entre l'ancien président (Jocelerme Privert) et le président élu de lors (Jovenel Moïse) qui voulaient tous deux recevoir la première dauphine de Miss Univers 2016. C’est grâce à l'exploit de Mlle Pelissier que finalement Gertie David a reçu une plaque d'honneur du gouvernement haïtien. Les sponsors locaux investissent, la plupart du temps, dans le rabòday, les Djs, les bals, « ti sourit » tout en oubliant les jeunes qui s'efforcent positivement chaque jour. Les finales de Miss Venezuela, Miss Indonésie, Miss Porto-Rico, Miss France, Miss Philippines, Miss USA coûtent des millions de dollars. Et en Haïti l'organisation n'arrive même pas à engranger 50,000 USD. Tandis qu'on trouve toujours des millions pour l'organisation du carnaval, parfois 2 carnavals par an.

Loop Haïti. : Voudriez-vous adresser quelques mots à l’endroit des internautes qui critiquent la Miss Cassandra Chéry ?

O.V : Je voudrais profiter de cette espace pour demander aux haïtiens qui cherchent le profil de Mlle Pelissier dans celui de Mlle Chéry d'arrêter cette stupide comparaison. Chaque personne est unique. Nous avons une diversité ethnique sur notre précieuse île. Le public doit s'attendre à avoir des Miss avec des traits différents chaque année. C'est ainsi que ça se passe par exemple en Afrique du sud ou au Brésil qui envoient des blondes, des métisses, des noires sans aucun problème aux concours internationaux. Cette diversité des origines apporte un foisonnement de différentes facettes de la beauté, ce qui peut conduire à une véritable créativité et doper la capacité d'innovation du concours national.

On doit montrer au monde entier que la femme haïtienne peut être claire, foncée et métissée. Nous avons les 7 types de teints de la race noire en Haïti. Le défi est donc de taille pour l'organisation de Miss Haïti, puisqu'il s'agit d'inventer de nouveaux mécanismes d'intégration qui permettront à toutes les femmes haïtiennes de participer librement sans être discriminées au concours national. Notre diversité ethnique est riche d'un formidable potentiel.  J'aimerais que les gens cessent de coudre des étiquettes sur le nom de la jeune fille et aussi de mettre un point final au cyber bullying. Le pire c'est que les gens qui critiquent ne savent absolument rien des concours de beauté. Ils détruisent la personnalité de la Miss sans aucun fondement. Le phénomène de discrimination est massif dans notre pays. Ce que j'aimerais dire à Cassandra Chéry, elle doit toujours avoir l'attitude d'un aigle qui vole trop haut pour s'occuper des mouches. D'un lion qui n'est pas le gros de la jungle, mais pourtant il est le roi. D'un jaguar qui a une vue perçante pour échapper aux prédateurs.  Quoi qu'elle fasse, elle sera toujours critiquée… alors autant l’être pour des choses qui en valent le coup pour elle.