Mardi 23 Octobre, 2018

Carnaval: L’ambassade des USA dit non à la violence et au « Kadejak »

Carnaval: L’ambassade des USA dit non à la violence et au « Kadejak »

Carnaval: L’ambassade des USA dit non à la violence et au « Kadejak »

Les trois jours gras, dans le cadre du carnaval national 2018 organisé sur le thème « Ayiti sou wout chanjman – Haïti sur la route du changement » ont débuté officiellement dimanche 11 février, à Port-au-Prince. Des milliers d’haïtiennes et d’haïtiens ont fait le déplacement pour venir fêter avec leurs groupes et artistes préférés durant cette premiere soirée.

Des bandes pieds, des chars allégoriques et musicaux, des prestations théâtrales ont embelli le premier jour gras, malgré certains manquements pointés du doigt par plusieurs observateurs.

Le carnaval est certes un moment de défoulement et de partages. Mais le risque d’infractions reste présent. Les autorités ne l’ignorent pas. A cet effet, une série de mesures ont été mises en place par notamment la Police nationale d’Haïti (PNH), la Direction de la protection civile (DPC), le ministère de la sécurité publique et autres acteurs…

Pour sa part, l’Ambassade des Etats-Unis en Haïti n’est pas restée totalement par rapport à  cette grande fête culturelle nationale. Sur son compte Facebook, elle a tenu à livrer un court message au peuple haïtien et aux milliers de carnavaliers allant prendre part aux trois jours de festivités.

« Nous souhaitons au peuple haitien, un beau carnaval », dit Robin Diallo, l’actuelle chargée d’Affaires de l’ambassade américaine en Haïti, qui profite de l’occasion pour dire un grand non aux cas de viols auxquels sont exposées les femmes et les filles participant au carnaval.

« Nous profitons de cette occasion pour vous rappeler que c’est un moment de plaisir pour tous, dans lequel la violence et les kadejak (viols) n’ont pas leur place », dit Diallo.

La diplomate, pour conclure, invite les carnavaliers à « fêter dans la paix ».