Mercredi 21 Février, 2018

Carnaval 2018 : Un sit-in pour exiger la mise à l’écart de Sweet Micky

Capture d’écran: Michel Martelly

Capture d’écran: Michel Martelly

Des membres de plusieurs organisations réunis sous l’appellation « Collectif des citoyens de Port-au-Prince » tenteront d’empêcher coûte que coûte une éventuelle participation du groupe musical Sweet Micky, emmené par l’ancien président de la République, Michel Martelly, au carnaval national de Port-au-Prince cette année.

Selon ce que relate une note signée par les citoyens Joseph Dupiton et Magalie Lacroix, circulant sur les réseaux sociaux : « Le collectif des citoyens de Port-au-Prince regroupant une trentaine d'organisations citoyennes annonce la tenue d'un Sit-in ce jeudi 1er Février 2018, devant la Mairie de Port-au-Prince, au Bas de la ville, à 10 Heures AM, pour exiger la mise à l'écart de Sweet Micky du Défilé Carnavalesque à Port-au-Prince ».

Contacté par Loop Haïti, le citoyen Joseph Dupiton confirme l’authenticité de cette note en nous expliquant qu’à l’instar de certaines organisations des Gonaïves et de Jacmel, le collectif des citoyens de Port-au-Prince entend barrer la route aux propos malsains et dénigrants que le chanteur a l’habitude de proférer à l’endroit de certains citoyens lors de ses précédentes sorties.

« Les humiliations que nous (les haïtiens, Ndlr) essuyons de la part de l’international résultent du fait que nous tolérons trop de dérives en Haïti », croit M. Dupiton. Il est grand temps, renchérit-il, que nous apprenions à faire la promotion de la morale dans ce pays.

Questionné sur ce que le collectif envisage de faire pour consolider leur démarche après le sit-in, l’intéressé promet que les organisations vont se réunir pour décider de la suite. Aussi, le Collectif « demande à la Mairie d'assumer ses responsabilités pour éviter tout dérapage ».