Jeudi 22 Février, 2018

Carnaval 2018: Arrestation de 2 faux policiers

Arrestation de deux individus qui voulaient se faire passer pour des policiers en service. Photos: PNH Twitter

Arrestation de deux individus qui voulaient se faire passer pour des policiers en service. Photos: PNH Twitter

La Police nationale d’Haïti (PNH) semble avoir beaucoup plus de travail que prévu pour les trois jours gras du Carnaval allant du 11 au 13 février 2018. À la pile des cas d’infractions contre lesquels ses agents sont sensés sévir, s’ajoute aussi le cas des individus se faisant passer pour des agents en service de la police nationale d’Haïti (PNH) durant le parcours, qu’il faut gérer.

Rien que hier soir, pour le premier jour gras, plusieurs cas d’usurpation ont été enregistrés, dont – l’arrestation – « de deux individus qui voulaient se faire passer pour des policiers en service », ont rapporté les autorités policières.

Heureusement, apprend-on de la bouche du porte-parole de l’institution, Frantz Lerebours, il y a un plan pour contrer tout cela et arrêter les coupables. Ce n’est pas de la mer à boire que de repérer ces individus et les maitriser, rassure-t-il. Certains cas concernent « des policiers venus d’autres juridictions, qui font le déplacement jusqu'à Port-au-Prince sans aucun ordre de route ».

Déjà, les gens coupables de tel acte, ne connaissant pas les instructions passées à l’interne lors des rencontres stratégiques, sont susceptibles de facilement « tomber dans le panneau », ajoute Lerebours, puisque les concernés ont de forte chance de faire exactement ce qu’on a dit de ne pas faire.

Pour gérer ces cas, « il n’est même pas nécessaire d’impliquer des civils, « puisque ceci est un travail de policier », a-t-il fait savoir. D’ailleurs, au milieu de la foule, « sur tout le parcours, la PNH a déployé des agents sous couverture », qui reconnaitront tout-de-suite les individus n’étant pas des agents de police en service, selon le Porte-parole.

Par ailleurs, les autorités policières invitent la population à signaler à la Police tout comportement anormal dont elle est témoin durant le Carnaval ou à appeler les pompiers dès qu’une étincelle est remarquée sur un char.