Lundi 19 Février, 2018

Carnaval 2018: 2 autres Dj sanctionnés par la mairie de Port-au-Prince

Défilé pre-carnavalesque du dimanche 14 janvier 2018. Photo: Facebook/Mairie de Port-au-Prince

Défilé pre-carnavalesque du dimanche 14 janvier 2018. Photo: Facebook/Mairie de Port-au-Prince

Deux jours après les activités pré carnavalesque du dimanche 21 janvier au Champs-de-Mars, la mairie de Port-au-Prince : plusieurs milliers de participants, 32 cas blessures dont quelques-unes sont causées à l’arme blanche.

Pour ce « peu d’incidents graves », la mairie de Port-au-Prince se décerne un satisfecit. « Une véritable réussite », clame-t-elle.

L’Administration Communale de Port-au-Prince a profité de cette note rendue public sur son site web pour distribuer des carnets. Deux nouveaux Dj sont frappés de sanctions : DJs Chaloska (DJ Bullet) et Bmix.

Leur péché ? Ils auraient « proféré des propos malsains et irrévérencieux sur le parcours ». L’équipe de Youri Chevry leur impose une amende de Cinquante Mille (50.000) gourdes. Somme qu’ils devraient acquitter avant leur prochaine sortie.

À l’issue du premier dimanche pré-carnavalesque, Dj Styeezy a été sanctionné pour la même cause. Il a accepté de payer l'amende dans le délai établi et a retrouvé le parcours du dimanche dernier.

« La Mairie de Port-au-Prince rappelle une fois de plus aux DJ’s et animateurs les accompagnant que les propos obscènes sont totalement interdits sur le parcours du carnaval et que tout contrevenant aux règles définies au préalable par la mairie seront sanctionnées », écrit la note.

Autres règlements établis par la mairie de Port-au-Prince : les véhicules non-autorisés sont interdits de circuler sur le parcours, même restriction pour les marchands ambulants avec des contenants mobiles (brouettes). Le port d’armes à feu aussi est strictement interdit, outre pour les agents de la PNH dûment identifiés et en service.