Lundi 18 Novembre, 2019

Carburant : les compagnies doivent à l’État plus de $114 millions

Selon le Directeur Général du BMPAD, Ignace Saint-Fleur, la dette des compagnies pétrolières envers l'Etat haïtien estimée à plus de 414 millions de dollars est, entre autres, ce qui est à la base de cette pénurie constatée sur le marché depuis quelques jours./Photo: Loop Haiti- Luckenson Jean.

Selon le Directeur Général du BMPAD, Ignace Saint-Fleur, la dette des compagnies pétrolières envers l'Etat haïtien estimée à plus de 414 millions de dollars est, entre autres, ce qui est à la base de cette pénurie constatée sur le marché depuis quelques jours./Photo: Loop Haiti- Luckenson Jean.

Ignace Saint-Fleur, Directeur Général du Bureau de Monétisation et du Programme d’Aide au Développement, intervenant lundi 8 avril à l’émission L’invité du Midi de télévision Caraïbe, a tenté d’expliquer ce qui est à la base de cette pénurie de carburant constatée dans les pompes depuis quelques jours.

La dette des compagnies pétrolières évaluée à plus de 114 millions de gourdes ainsi que la libéralisation du secteur pétrolier ont créé cette rareté d’essence. Le titulaire du BMPAD a aussi indiqué que seulement 75, 000 barils de gazolines sont disponibles sur le marché pour l’heure. La solution à cette crise n’est pas pour demain, si l’on se fie aux propos de Mr Saint-Fleur, conscient des conséquences que cette situation a entraînées.

La crise du pétrole handicape le fonctionnement de certaines entreprises, certaines activités commerciales sont paralysées, le secteur du transport est aux abois et se sent impuissant face à ce marché noir où le prix d'un gallon de gazoline est fixé à plus de 500 gourdes par des revendeurs nichés dans tous les coins de rue.

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :