Dimanche 18 Novembre, 2018

Le PI de « Caracol a exporté pour plus de 525 millions USD » en 5 ans

L'ingénieur architecte Bernard Schettini, au ministère de la Communication en octobre 2015 dans le cadre des Lundis de la Conférence./Ministère Communication

L'ingénieur architecte Bernard Schettini, au ministère de la Communication en octobre 2015 dans le cadre des Lundis de la Conférence./Ministère Communication

Le Parc Industriel Caracol, situé dans le Nord-Ouest d'Haiti, a exporté pour plus de 525 millions de dollars américains de 2012 à 2017, selon les informations fournies ce lundi 20 août par Bernard Schettini, Directeur Général de la SONAPI, reçu par le ministère de la Communication dans le cadre des Lundis de la Conférence. 

Le Ministère de la communication a reçu ce lundi matin, Bernard Schettini, dans le cadre de ses Lundis de la Presse. Le DG de la Société Nationale des Parcs Industriels exposait, devant un parterre de journalistes, la vision du parc pour le pays et son impact sur le développement économique. Il a dressé un bilan des activités du PIC (Parc Industriel Caracol, une des entités de la Société nationale des Pars industriels (SONAPI) après le Parc Industriel Métropolitain (PIM), situé à Port-au-Prince). Selon lui, la SONAPI se veut un moteur de développement économique.

« C’est 14 800 emplois qui ont été créés jusqu’à avril 2018 et le secteur textile est le secteur le plus porteur d’emplois », a-t-il déclaré avant de préciser que ces milliers d’emplois ont favorisé plus de 525 millions de dollars d’exportations de 2012 à 2017.

Le PIC, opérationnel depuis mars 2012, contient 252 hectares entièrement clôturés, 190 000 mètres carrés construits, 14 bâtiments industriels de 5 000 mètres carrés à 11 800 mètres carrés, cinq compagnies nationales et internationales installées et 80 hectares préparés et disponibles ne sont pas encore exploités, dit-il. C’est plus de 246 millions de dollars qui ont été investis dans des domaines diversifiés dont habillement, parfums, peinture et les composants de construction, a indiqué l’ingénieur architecte installé comme DG par arrêté présidentiel depuis mars 2017.

Regroupé en deux entités (Parc Industriel Métropolitain-PIM ; Parc Industriel Caracol-PIC),  la SONAPI, fondé en octobre 1981, ne dérobe pas à sa mission principale : promouvoir la création d’emplois, créer un nouvel espace industriel conforme aux normes internationales. « La vision de la Société est de multiplier les parcs à travers le pays, ce qui sera favorable au développement économique ».

Parmi les points abordés avec les journalistes, figurent les subventions alimentaires, l’accès à des moyens de transport et à des logements décents, ainsi que l’épineuse question du salaire minimum. Sur cette question, Mr Schettini se dit prudent et affirme que l’ajustement du salaire ne relève pas de la responsabilité du SONAPI mais bien du CSS (Conseil Supérieur des Salaires).