Jeudi 23 May, 2019

PNH : « La tête du chef de gang Arnel est toujours mise à prix »

Le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis-Jeune affirme que la tête du chef de gang Arnel était et est toujours mise à prix. Donc l'offre de deux millions de gourdes à quiconque aurait aidé à l'identification et l'arrestation de cet homme est toujours maintenue.

Dans une intervention rapportée par le journal le Nouvelliste, le porte-parole de la Police nationale d'Haïti (PNH), Michel-Ange Louis-Jeune a réitéré la volonté de l'institution policière à capturer le chef de gang de Village de Dieu connu sous le nom d'"Arnel", qui, selon une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, a pris part à une journée de manifestation de rue en février dernier.

Selon Louis-Jeune, « la tête du chef de gang Arnel était et est toujours mise à prix. Pour éviter d’éventuelles victimes lors de la manifestation ayant mis plusieurs milliers de personnes dans la rue, l’institution policière a choisi de ne pas affronter ces bandits armés », a-t-il confié au journal.

Le policier haut gradé, pour préciser le motif de cette abstention de la police, explique que « tout échange de tirs pourrait provoquer un carnage » et la PNH dit-il, voulait éviter d’éventuelles victimes parmi la foule des manifestants qui ont gagné les rues durant l’opération "pays lock".

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :