Lundi 16 Septembre, 2019

Plus de 400 Capois aux pieds de l’immortel Dany Laferrière

L'académicien Dany Laferrière, dans les locaux de l'Alliance Française du Cap samedi 22 juin pour prononcer une conférence autour de Vertières et pour parler aussi de son oeuvre et de son parcours d'écrivain./Photo: Alliance Française du Cap.

L'académicien Dany Laferrière, dans les locaux de l'Alliance Française du Cap samedi 22 juin pour prononcer une conférence autour de Vertières et pour parler aussi de son oeuvre et de son parcours d'écrivain./Photo: Alliance Française du Cap.

Dany Laferrière, après sa participation à la 25e édition de Livres en folie le 20 juin dernier, n’a pas encore quitté Haïti : il s’était rendu dans la ville du Cap le week-end écoulé pour prononcer une conférence à l’Alliance Française et visiter « Vertières », haut lieu historique rappelant la fatidique bataille qui opposait en 1803 les troupes armées françaises à celles du général Jean-Jacques Dessalines.

Plus de 400 Capois (es) ont assisté, samedi 22 juin, à la conférence « Les chants et champs de Vertières » prononcé par l’Académicien devenu une icône de la littérature francophone du vingtième siècle et considéré comme une des plus grandes voix des lettres haïtiennes.

Vertières, mot occulté dans l’historiographie française et symbole de la bataille sanglante qui a lieu au Cap-Haïtien n’est mentionné dans aucun manuel d’histoire de la France, déplore Jean-Pierre Le Glaunec, auteur de l’ouvrage « L’armée indigène ou la défaite de Napoléon Bonaparte », paru aux éditions Lux et préfacé par le romancier haïtien Lyonel Trouillot.

Lire : Le mot « Vertières » n’existe dans aucun dictionnaire français

C’est en février 2019, plus de deux siècles après, que l’Académicien a fait entrer ce mot dans la neuvième édition du dictionnaire de l’Académie passé au numérique. Il en avait fait l'annonce à l’émission De vives voix aux côtés de son collègue Laurent Catach.

Lire : Le mot « Vertières » entre dans un dictionnaire français pour la première fois

 

 

Tous les recoins de l'Alliance Française du Cap bondés de visiteurs et de gens venus assister à la conférence de Dany Laferrière sur Vertières le samedi 22 juin./Photo: Alliance Française du Cap.

Sur la cour pleine à craquer de l’Alliance Française, le natif de la ville de Petit-Goâve était revenu sur ses racines haïtiennes et son travail d’écriture dont la plupart des textes font allusion à cette île que l’auteur du roman « Le cri des oiseaux fous » (un plongeon dans l’univers lugubre des Tontons Macoutes) a quitté très jeune.

L’académicien, après de fructueux échanges sur son œuvre littéraire, son parcours d’écrivain et sa vie d’académicien, a signé pour les participants et les visiteurs quelques de ses romans.

 

 

Une vue partielle de l'assistance./Photo: Alliance Française du Cap.

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :