Dimanche 22 Septembre, 2019

Cantave lance des pourparlers, Latortue prône un dialogue profond

Le sénateur Youri Latortue partage l’idée de pourparlers lancée par le président du Sénat, pour garantir la tenue de la séance de ratification. Cependant, l’élu de l’Artibonite souligne que ce dialogue doit être beaucoup plus profond. Ce processus, selon le parlementaire de l’opposition, doit remettre tout en question, afin d’aboutir à un véritable pacte de gouvernabilité. 

24 heures après l’annonce du président du Sénat de la République Carl Murat Cantave, certains sénateurs réagissent et saluent l’initiative. Youri Latortue, sénateur de l’Artibonite, supporte lui aussi toute idée de dialogue pouvant contribuer à la résolution de la crise actuelle. « Dialogue ? Oui », répond le parlementaire.

Mais pour Carl Murat Cantave ou Youri Latortue, ce mot n’a pas tout à fait le même sens. « Il est nécessaire d’avoir un dialogue beaucoup plus profond, qui rassemble tout le monde. Le mandat doit être sur la table, ainsi que les problèmes de l’insécurité, de la mauvaise gouvernance. Ce processus ne doit pas être superficiel et doit aboutir à un véritable pacte de gouvernabilité », précise Latortue.

Le parlementaire de l’opposition souligne que la question liée au gouvernement peut être insérée dans le cadre de ce dialogue « inclusif ». « Mais la situation socioéconomique et politique difficile que connait le pays actuellement, est le fruit de la mauvaise gouvernance du président Jovenel Moïse », croit le leader du parti Ayiti An Aksyon.

Les pourparlers avec les sénateurs annoncés par le président du bureau du grand corps, Carl Murat Cantave, devraient démarrer ce jeudi 16 mai. Jusqu’à 3 heures de l’après-midi, seuls les sénateurs de l’opposition étaient remarqués sur les lieux.

24 heures après l’appel du Sénateur Cantave, les parlementaires de l’opposition observent un silence et n’entendent pas réagir à ce sujet. Le groupe des 4 veille aux grains et multiplie les stratégies. Antonio Cheramy, Nènèl Cassy, Evallière Beauplan et Ricard Pierre, veulent s’assurer d’une présence presque constante au Parlement, au cas où les pro-gouvernementaux tenteraient de tenir la séance en leur absence.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :