Dimanche 15 Décembre, 2019

Cantave envisage l’installation partielle du Sénat dans un hôtel

Le président du sénat, Carl Murat Cantave

Le président du sénat, Carl Murat Cantave

Carl Murat Cantave envisage d'installer 3 bureaux du Sénat de la République à l’hôtel Ritz Kinam pour une période de deux mois. 15 mille dollars américains sont nécessaires à la réalisation de ce projet.

Le président du Sénat Carl Murat Cantave déclare qu'il en a marre de l’insécurité grandissante qui bat son plein le long du boulevard Harry Truman plus connu sous le nom de Bicentenaire, zone où se loge le parlement haïtien. Pour protéger les sénateurs ainsi que certains employés, le président du grand corps compte délocaliser partiellement le Sénat pour une période provisoire.

« Nos sénateurs ainsi que nos employés sont ne pas en sécurité. Etant le chef du sénat, j’ai proposé de délocaliser provisoirement une partie de l’administration du Parlement en attendant une amélioration de la situation » explique-t-il dans une entrevue accordée à radio Caraïbes ce vendredi matin.

Cette décision prise avec le Conseil des sénateurs et qui doit être validée par la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSCCA), coûterait 15 mille dollars au trésor public. 7 mille 500 dollars ont déjà été déposés à titre de dépôt de fonds de garantie pour consolider la décision selon ce qu’explique le sénateur Cantave.

Lire > Le député Fritz Chéry kidnappé à Savien

Jugeant stratégique ce déplacement proposé, le sénateur Cantave se décharge de toute responsabilité en matière de sécurité du pays. Pour lui, les institutions responsables de la question de sécurité, le Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN), les ministères de l’intérieur et des collectivités territoriales, de la Justice et de la sécurité publique ainsi que la PNH doivent assumer leurs responsabilités.

Se disant dévoué pour faire fonctionner le Sénat, le président dudit corps informe à la population que l'institution se réunit dans des maisons privées au profit de la République. « Nous n’avions jamais lâché nos responsabilités entant que sénateurs, nous avons déjà organisé 3 rencontres en la résidence privée du sénateur Joseph Lambert et une autre dans mon domicile » déclare-t-il.

Si pour l’ancien colonel de l’armée d’Haïti, Himmler Rébu cette décision fragilisera davantage les autres instituions étatiques qui logent le Bicentenaire, le sénateur Cral Murat Cantave déclare qu’il aurait fait pareil si une situation similaire - d'insécurité - se présentait une nouvelle fois.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :