Samedi 15 Décembre, 2018

Canada: le gouvernement défend la culture du cannabis à domicile

Le gouvernement canadien a défendu mercredi le droit des citoyens à faire pousser du cannabis chez eux dans le cadre du projet de loi légalisant la consommation récréative de cette drogue douce.

Le gouvernement libéral a rejeté 13 des 46 amendements proposés par le Sénat qui avait approuvé le projet de loi la semaine dernière au terme de sept mois d'étude.

L'un de ces amendements aurait laissé le choix aux provinces d'interdire la culture du cannabis à domicile, comme souhaitent le faire les provinces du Manitoba et du Québec.

"On reconnaît qu'il y a diverses perspectives à travers le pays mais nous avons fait les études et les consultations par rapport à la culture à domicile", a déclaré à la presse le Premier ministre Justin Trudeau en justifiant la décision du gouvernement d'autoriser la culture de quatre plants de cannabis au maximum.

"Dans trois ans, on pourra réviser ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas" dans la loi, a-t-il dit.

"Les Canadiens peuvent cultiver du tabac ainsi que faire leur vin ou leur bière à la maison", a souligné pour sa part la ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor. "Les gens peuvent déjà faire pousser du cannabis à des fins médicales. Nous croyons qu'il est logique que le projet de loi soit cohérent à propos du cannabis récréatif", a-t-elle dit.

Dans les prochains jours, la Chambre des communes, où le gouvernement libéral est majoritaire, va à nouveau débattre des amendements retenus avant de renvoyer le projet de loi devant le Sénat.

La chambre haute devra alors décider si elle se soumet ou non à la volonté du gouvernement.

Le bras de fer entre les deux chambres du Parlement risque de retarder l'entrée en vigueur de la loi, espérée par le gouvernement vers la fin de l'été ou au début de l'automne plutôt que le 1er juillet comme initialement prévu pour coïncider avec la fête nationale canadienne.

Le Canada deviendra alors le premier pays du G7 à légaliser le cannabis à des fins récréatives.

En vertu de la constitution, le Sénat peut retarder l'adoption d'un projet de loi mais pas la bloquer.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :