Lundi 18 Novembre, 2019

C1: Dybala sort la Juventus du piège

L'attaquant argentin de la Juventus Paulo Dybala auteur du doublé contre le Lokomotiv Moscou en Ligue des champions, le 22 octobre 2019 à Turin

L'attaquant argentin de la Juventus Paulo Dybala auteur du doublé contre le Lokomotiv Moscou en Ligue des champions, le 22 octobre 2019 à Turin

Mal engagée face au coriace Lokomotiv Moscou, la Juventus s'en est sortie grâce au talent de Paulo Dybala, auteur de deux buts coup sur coup qui ont offert mardi au club turinois la victoire (2-1) et la confirmation de sa première place dans le groupe D de la Ligue des champions.

Moscou a très bien défendu pendant tout le match, puis un tout petit peu moins bien pendant une seconde - une de trop -, celle qu'ont laissé ses gardes du corps à Dybala à la 77e minute.

Ce temps minuscule, l'Argentin en a profité pour expédier une frappe de champion, du gauche et de l'extérieur de la surface, jusqu'au petit filet de Guilherme, pour ramener la Juve à 1-1.

Puis deux minutes plus tard, il a encore été le plus rapide après un tir d'Alex Sandro, péniblement repoussé par le gardien du club russe, pour marquer le but du 2-1.

Dybala est sorti juste après, remplacé par Bernardeschi, et a profité de l'ovation debout du Juventus Stadium et de l'accolade de Buffon.

L'Argentin en avait besoin après un début de saison difficile, où il a pu se sentir moins désiré. La Juve, qui avait besoin d'argent, ne le retenait alors pas forcément et Higuain, remonté à bloc, a pris de la place en pointe.

- Parcours sans-faute -

Mais Dybala a donc montré qu'il restait un attaquant de classe et ses deux buts permettent à la Juve de rester en tête de son groupe, avec sept points après trois rencontres, autant que l'Atlético Madrid et quatre de plus que le Lokomotiv (3e).

AFP / Marco BertorelloLe milieu français de la Juventus Adrien Rabiot contre le Lokomotiv Moscou en Ligue des champions, le 22 octobre 2019 à Turin

La route vers la qualification s'est donc nettement dégagée mardi et la Juve a poursuivi son parcours sans faute cette saison, avec neuf victoires et deux nuls en 11 matches toutes compétitions confondues.

Son match n'a tout de même pas été particulièrement brillant jusqu'à l'entrée en scène de Dybala. Largement dominateurs, les Turinois ont eu une possession de balle infinie sans en faire grand-chose.

Face à des Moscovites chez qui ils ont retrouvé quelques vieilles connaissances - l'éphémère turinois Howedes, l'ancien joueur de l'Inter Milan Joao Mario et Eder, autre champion d'Europe portugais avec Ronaldo -, ils ont même été longtemps menés.

C'est en effet Miranchuk qui a ouvert le score à la 29e minute sur une action particulièrement mal défendue par la Juventus, Bonucci en tête.

Mais après la pause, avec l'entrée de Higuain à la place de Khedira puis celle de Rabiot en remplacement de Matuidi, la pression turinoise s'est faite trop forte pour Moscou. Il ne manquait qu'un peu de talent pour la concrétiser et Dybala s'en est chargé.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :