Jeudi 19 Octobre, 2017

Budget: le secteur du transport annonce deux autres journées de grève

Décidemment, la loi de finances 2017-2018 reste en travers de la gorge de plusieurs secteurs de la vie nationale.

Hier mercredi, des syndicats de chauffeurs ont appelé à faire grève les lundi 25 et mardi 26 septembre 2017. Pour contraindre Jovenel Moise à entendre leurs revendications, ils appellent la population à se cloitrer chez elle et aux chauffeurs de transports en commun à respecter la consigne de non-activité.

Lundi 18, une grève similaire paralysait la région métropolitaine. Mollement respecté dans le reste du pays, elle a occasionné de vigoureuses protestations contre le budget et le maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné.  

Le même jour, l’Association professionnelle des magistrats appelait les juges à fuir leurs postes de travail jusqu’au vendredi 22 septembre. Ils sont en grève depuis mercredi 13. Leur but ? Forcer les autorités politiques à donner plus de moyens au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). 

Related Article

Ignorant protestations et manifestations, Jovenel Moise a procédé à la publication du budget mardi 19 dans les colonnes du journal officiel le Moniteur.

Aux Etats-Unis cette semaine, Jovenel Moise s’est défendu devant la diaspora.  « Ce budget va jeter la base de croissance économique du pays. Il permettra d'avoir une Haïti meilleure » a-t-il promis. « Le pays doit pouvoir financer ses services. Il y aura des décisions difficiles à prendre, mais elles seront bonnes pour le pays. Une minorité prend le pays en otage! Je prends l'autorité de le changer! »

Hier encore, des centaines de manifestants anti-budget ont défilé dans les rues de Port-au-Prince avec comme leader Moise Jean Charles, un candidat malheureux aux dernières présidentielles. A Hinche, un jeune garçon de 26 ans dénommé Makenson Jean a été tué lors des démonstrations. La police a arrêté des individus et lancé des bombes lacrymogènes pour tenter de contenir la foule en colère.