Bonne nouvelle pour l’inflation en juin 2016

Après avoir affiché une tendance haussière au cours de plus 12 mois consécutifs, le taux d’inflation, calculé en rythme annuel, a connu un changement de tendance au cours du mois de juin 2016 dans l’économie haïtienne.

En effet, la variation des prix des biens et services calculée mensuellement par l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI), a, pour la première fois depuis mai 2015, changé de tendance, passant ainsi en-dessous de la barre de 15%. Cette légère embellie pourrait être attribuée à des mesures adoptées par les responsables économiques au cours des derniers mois.

Il convient de rappeler que le taux d’inflation, calculé en rythme annuel, avait franchi la barre psychologique de 10% en août 2015 et avait maintenu une tendance à la hausse pour atteindre le niveau de 15% en avril dernier.

Il faut remonter à 2008 pour retrouver des taux d’inflation aussi élevés dans l’économie haïtienne. À l’époque, les prix avaient explosé dans le pays, consécutive à des hausses substantielles des prix des matières premières sur le marché mondial. Une telle situation avait causé des émeutes de la faim dans certaines villes, causant de sérieux troubles politiques.

Les pressions inflationnistes enregistrées durant les derniers mois, sont le résultat de la profonde crise électorale qui affecte le pays depuis plus de trois ans et de la brutale correction observée sur le marché local des changes durant l’été 2015.

L’incapacité des leaders politiques à trouver une solution finale à la crise électorale, a causé des anticipations négatives au niveau des agents économiques, détériorant considérablement l’environnement des affaires et décourageant les investissements privés dans l’économie nationale. 

En outre, les autorités monétaires ont rencontré en 2015 de sérieuses difficultés pour maintenir le support à la monnaie locale en vendant des dollars américains sur le marché local des changes. Les réserves nettes de change du pays étaient passées en-dessous de la barre de 1 milliard de dollars américains, avoisinant ainsi quelque trois mois d’importations pour le pays. Un tel retrait de la Banque centrale avait provoqué une dépréciation continue de la gourde haïtienne par rapport au dollar américain.

Le billet vert est ainsi passé d’un niveau moyen de moins de 50 gourdes en mai 2015 à plus de 60 gourdes en mai 2016. Ceci représente une dépréciation de près de 30% sur une période de 12 mois. Ceci a eu un impact très négatif sur le faible pouvoir d’achat des familles haïtiennes, renforçant la situation de pauvreté sur l’ensemble du territoire national.

Les pressions inflationnistes enregistrées au cours des 12 derniers mois dans l’économie haïtienne ont poussé les responsables de la Banque centrale à resserrer l’étau monétaire en augmentant les taux directeurs de l’institution. Une telle politique a donné lieu à un renchérissement du loyer de l’argent au niveau du système bancaire et par voie de conséquence à une aggravation des charges financières des entreprises locales. Ceci n’a fait que décourager les investissements privés dans l’économie nationale.

Il faudrait souligner que le taux d’inflation, calculé en rythme mensuel, au cours du mois de juin 2016 est resté à un niveau proche de 1%, soit 0.9%.

La récente appréciation du dollar américain par rapport à la gourde haïtienne au cours des dernières séances sur le marché local des changes pourrait relancer l’inflation dans l’économie haïtienne. En effet, la monnaie américaine s’est rapprochée du niveau de 65 gourdes durant la troisième semaine du mois de juillet 2016 dans la capitale financière haïtienne.

 

 

 

     

0 comments