Samedi 4 Avril, 2020

Black History Month : deux Haïtiens invités au Sénat du Canada

John Wesley Delva (gch) et Frédérick Boisrond (dte), deux Haitiens invités au Sénat du Canada à participer à l'exposition "La littérature afro-canadienne" qui se déroulera à Ottawa le 19 février prochain./Photo: Collage-Luckson Saint-Vil.

John Wesley Delva (gch) et Frédérick Boisrond (dte), deux Haitiens invités au Sénat du Canada à participer à l'exposition "La littérature afro-canadienne" qui se déroulera à Ottawa le 19 février prochain./Photo: Collage-Luckson Saint-Vil.

John Wesley Delva, jeune poète résidant au Canada, et le sociologue Frédérick Boisrond sont les deux Haïtiens invités, par la sénatrice François Mégie, à participer à l’exposition « La littérature afro-canadienne au Sénat du Canada » le 19 février prochain.

« Je crois que c'est un pas de plus dans ma carrière. Ce n'est pas encore le sommet, mais ce sont ces petites victoires accumulées qui déboucheront sur de plus grandes victoires. C'est tout un combat », s’est exprimé John Wesley Delva au cours d’un entretien téléphonique accordée à Loop depuis Montréal où il réside depuis quelques années. Jeune écrivain et auteur de nombreux recueils de poème dont « Des songes pour habiter la nuit » (2018), John Wesley Delva s’est dit honoré d’avoir été invité à cet événement qui se déroulera mercredi 19 février, au Sénat du Canada.

Il s'agit d'un événement organisé par la sénatrice Marie Françoise Mégie dans le cadre du Mois de l'histoire des Noirs afin de mettre en valeur la littérature afro canadienne. C'est un événement d'envergure d'autant que de nombreux auteurs noirs participeront à cette activité, pour le moins, littéraire. Elle se déroulera à Ottawa en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre du patrimoine canadien, Steven Guilbaut et le ministre de la diversité et de l'inclusion de la jeunesse, Shagger Badish.

 

Les tenants de l’exposition ont fait choix de ce jeune poète haïtien grâce au conseiller politique du ministre du Patrimoine canadien, Fred Lagrandeur. C'est lui « qui m’a donné comme référence, car il était question d’offrir un espace à un jeune écrivain issu de la diversité », a avoué Delva dont le profil répond aux critères dessinés par les organisateurs de l’exposition.

Étant corps et âme impliqué dans des activités littéraires et artistiques au Canada, John Wesley Delva croit que son choix n’a pas découlé d’un quelconque traitement de faveur. Son œuvre parle. Son ouvrage « Journal d’un voyageur exilé » dans lequel il aborde la thématique de l’exil, a aussi une part de lectorat canadienne. Il ne peut pue s’estimer heureux de porter loin ce débat sur cette thématique si chère à la littérature contemporaine d’Haïti, depuis l’ère duvaliériste.

Mais il n’y a pas que John Wesley Delva qui soit l’invité de Mme la sénatrice Françoise Mégie dans le cadre de cette journée. Frédérick Boisrond, sociologue, y participera également. Ce dernier, professeur à l’université de Mc Gill et également blogueur, recevra aussi les hommages du Sénat canadien le 19 février. Et il s'en dit "ravi".

"Cette manifestation littéraire est une reconnaissance pour celles et ceux qui, à leur manière, enrichissent le patrimoine canadien. J’espère qu’elle fera rayonner les œuvres produites par des auteurs afro-descendants", a soutenu Boisrond joint par notre rédaction.

"Le Sénat rappelle ainsi que les Canadiennes et les Canadiens ont des origines diverses et que la culture de notre pays est le résultat de notre capacité à tirer le meilleur de ce qui vient d’ailleurs. Justement, la littérature afro-descendante vient consolider les valeurs canadiennes de solidarité, d’altruisme et d’ouverture sur le monde", a-t-il poursuivi, ajoutant que "c’est d’autant plus important pour moi qui écrit sur la démocratie et qui reste attaché à Haïti, un pays qui n’a pas encore intégré les valeurs élémentaires de ce type de gouvernance".

De son côté, John Wesley Delva estime qu’être présents en qu'Haïtiens à cet événement est très significative, « car nous sommes des fils de la première République noire du monde. Cette terre qui a redéfini le paradigme de la liberté humaine ». « J'espère que je ferai une présentation digne de la communauté que je représenterai », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :