Mardi 18 Février, 2020

Birmanie: campagne pour dépénaliser l'homosexualité

Des barques arborent un drapeau arc-en-ciel durant un fextival LGBT en Birmanie, à Rangoun le 18 janvier 2020
afp.com - Sai Aung Main

Des barques arborent un drapeau arc-en-ciel durant un fextival LGBT en Birmanie, à Rangoun le 18 janvier 2020 afp.com - Sai Aung Main

Une campagne a été lancée mercredi à Rangoun, à l'approche des élections législatives, pour dépénaliser l'homosexualité et lutter contre la discrimination homophobe, mobilisation qui témoigne d'une affirmation de plus en plus forte de la communauté gay en Birmanie.

Les tabous entourant l'homosexualité ont commencé à s'estomper depuis la dissolution de la junte en 2011 et un premier mariage gay symbolique en 2014.

Quatre ans plus tard, les autorités ont accepté pour la première fois un rassemblement LGBTQI auquel environ 12.000 personnes ont participé.

Mais les relations homosexuelles restent illégales dans ce pays bouddhiste conservateur, en vertu de lois héritées de l'époque coloniale britannique.

Et, même si cette législation n'est plus appliquée strictement, les militants la jugent responsable de discriminations.

"Nous avons besoin d'une protection juridique, nous avons besoin d'une reconnaissance juridique", a déclaré à l'AFP le directeur-adjoint de l'ONG Colors Rainbow, Hla Myat Tun, lors du lancement de la campagne qui a pour slogan: "l'amour n'est pas un crime".

Il espère que la Birmanie s’appuiera sur l'exemple de l'Inde qui a dépénalisé l'homosexualité en 2018.

"Quelles sont les leçons que nous pouvons en tirer? Quelles choses pouvons-nous appliquer ici?", s'interroge-t-il.

Les organisateurs de la campagne appellent aussi à peindre son petit doigt en rose pour mobiliser les partis politiques avant les élections législatives qui devraient se tenir en novembre.

L'an dernier, le suicide d'un jeune homosexuel, qui s'était dit victime de harcèlement homophobe sur son lieu de travail, avait suscité une mobilisation sans précédent de la communauté LGBTQI.

Un service de conseil et une ligne téléphonique spéciale ont depuis été mis en place dans le pays.

Une nouvelle étape vers une reconnaissance a été franchie ces derniers mois. En novembre 2019, Swe Zin Htet, candidate de la Birmanie au concours de Miss Univers, a révélé son homosexualité, une première dans l'histoire du concours de beauté.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :