Dimanche 22 Septembre, 2019

Bientôt des « boîtes d’alertes anti-corruption » en Haïti

Photo: Page Facebook de l'ULCC

Photo: Page Facebook de l'ULCC

L’annonce a été faite à travers un message délivré le 8 décembre dernier par le Major David Bazile, Directeur General de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC), à la veille du contexte de célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption. « Des boîtes destinées à recevoir les plaintes et les dénonciations des victimes et témoins d'actes de corruption perpétrés au niveau des institutions publiques seront mises en place dans l’enceinte des bureaux publics » a fait savoir le directeur.

« Pour dissuader la fraude et la corruption, il faut décréter la tolérance zéro à l'encontre des corrupteurs, des corrompus et de leurs complices », lit-on, aussi, dans son message de circonstance.

Dans cette même veine, l’instauration des boîtes d'alertes anti-corruption, pour ainsi dire, aideront implicitement dans la dynamisation du processus d’élimination de la corruption au sein de la société haïtienne en général et dans l’Administration publique nationale en particulier. Ainsi David Bazile appelle de son vœu, « l’émergence d’une vigilance citoyenne pour renforcer l'imputabilité des comptables et ordonnateurs des biens publics à l'égard de la population ».

Parallèlement à cette annonce, le message du Directeur General de l’ULCC traduit le vœu du décret du 8 septembre 2004 portant sa création. Il s’agit de combattre la corruption sous toutes ses formes au sein de l'Administration publique nationale.

Lisez l’intégralité du message ICI !

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :