Jeudi 9 Juillet, 2020

BIC explique pourquoi il n'a pas de featuring avec Roody Roodboy

BIC a beaucoup d'estime pour Roody Roodboy. Mais le lyriciste a encore plus de respect pour sa propre "ligne". "Je veux rester cohérent avec moi-même".

Roody Roodboy est chanteur talentueux, charismatique, au répertoire rempli de "hits". Sa popularité auprès du jeune public haïtien ne fait que s'accroître jour après jour. BIC, lui, passe de présentation. Faiseur d'école après plus 20 ans de carrière, il est vu aujourd'hui par plus d'un comme une légende vivante dans l'industrie musicale haïtienne.

Pour tout ce que représentent les deux personnages, fans et observateurs souhaitaient les voir ensemble, en featuring sur un morceau au moins. Mais cela risque de ne pas arriver, et ce n'est pas par faute de tentative. Par le passé, l'équipe de Roody a déjà contacté celle de BIC en vue d'une collaboration entre les deux artistes, mais les démarches n'avaient pas porté fruit.

Une question de ligne

Participant mardi 26 mai à l'émission "0 Tole-rans" animée sur Instagram par le rappeur Francolove, le chanteur a tenu à faire la lumière sur la question. D'autant plus que le manager de l'autre concerné était parmi les spectateurs durant cette séquence en direct.

"J'ai beaucoup de respect pour Roody Roodboy. Personne ne lui a fait de cadeau", reconnait Roosevelt Saillant d'entrée de jeu. Il indique aussi avoir suivi le parcours de l'auteur de "Tranble" et constaté le respect qu'il a su gagner au fil du temps par ses sacrifices, comme quelqu'un qui "vient loin".

D'un autre côté, le lyriciste souligne l'existence d'une grande différence entre sa ligne, son message et son choix de marketing par rapport à ceux de Roody Roodboy. "Nous sommes deux grands artistes, mais avec chacun une mission différente", a-t-il fait remarquer.

"Cohérent avec moi-même" et redevable envers les fans

"Si on n'a pas de featuring, ce n'est pas parce que je n'ai pas de respect pour toi. J'aime ton courage, ta détermination", a expliqué le chanteur, s'adressant directement avec son homologue. Mais de préférence, "c'est pour rester cohérent avec moi-même, avec le type de message que je véhicule".

Pour BIC, Roody Pétuel Dauphin, qui connait un succès fulgurant ces dernières années, est "une sorte de Sean Paul haïtien", avec dans ses chansons un focus sur le corps, le sexe. "Il n'est pas le seul à le faire dans le monde, beaucoup d'autres artistes le font. C'est une façon de se vendre", dit-il.

"Je peux t'admirer comme artiste. Mais ce serait contradictoire pour moi, si je chante contre la cigarette et je collabore avec toi qui chante en faveur du produit", a-t-il imagé.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Bellevue franck (@franco_lovefedero) le

"Si je fais un featuring avec un artiste, j'ai beaucoup d'explications à donner à mes fans qui ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Faire un featuring n'implique pas seulement chanter. Cela peut aussi avoir un impact sur ma carrière", a épilogué BIC.

Et "WOW"?

En parlant de cohérence, plusieurs observateurs se questionnent sur au moins deux chansons de BIC. Parmi elles, il y a "Wow", l'un des plus grands titres de l'homme de BIC-syonè. Dans "Wow", Saillant parle d'une jeune femme qui attire les regards de tous les jeunes hommes de son quartier. Mais aucun n'ose lui déclarer sa flamme.

"Wow était peut-être sensuel, mais il n'y a rien de sexuel dans cette chanson. C'est l'éloge d'une femme. Une belle femme du quartier pour qui tout-le-monde du respect, au point qu'on n'ose l'approcher", a riposté l'intervenant.

Quant aux critiques faisant référence au clip de ce tube, dans lequel on peut voir quelques femmes en petite tenue, déhanchant par moment, l'ancien du groupe Flex tient là encore une explication: "Quand on vend la beauté de la femme haïtienne, on le fait aussi bien dans son corps que dans son âme".

 

Raoul Junior Lorfils

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :