Mardi 20 Novembre, 2018

Bébés nés sans bras: le gouvernement lance une nouvelle enquête

La ministre de la Santé Agnès Buzyn durant les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 16 octobre 2018

La ministre de la Santé Agnès Buzyn durant les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 16 octobre 2018

Le gouvernement a décidé de lancer une nouvelle enquête sur les bébés sans bras nés dans plusieurs départements, a déclaré dimanche la ministre de la Santé Agnès Buzyn en jugeant "insupportable" que ces cas groupés restent sans explication.

"On ne peut pas se satisfaire de dire qu'on n'a pas trouvé de causes, c'est insupportable", a ajouté Mme Buzyn.

Ces cas groupés ont été observés dans l'Ain (7 naissances entre 2009 et 2014), en Loire Atlantique (3 naissances entre 2007 et 2008) et en Bretagne (4 naissances entre 2011 et 2013), à chaque fois dans un périmètre restreint. Ils ont suscité des inquiétudes dans les zones concernées.

Selon Mme Buzyn, il y a "entre 80 et 100 naissance par an avec des malformations de membres" en France.

La ministre a par ailleurs assuré qu'il était "hors de question d'arrêter la subvention des registres" y compris du Remera dirigé par Emmanuelle Amar, le plus ancien des six registres des malformations congénitales de France basée à Lyon qui est au centre d'une polémique scientifique après avoir révélé les cas de l'Ain.