Jeudi 9 Juillet, 2020

Beauplan, Latortue & Cassy ne se sont pas rendus en Europe comme prévu

De gauche à droite, les sénateurs Evallière Beauplan, Youri Latortue et Nenel Cassy. Collage: Loop Haïti.

De gauche à droite, les sénateurs Evallière Beauplan, Youri Latortue et Nenel Cassy. Collage: Loop Haïti.

Le voyage en Europe des sénateurs de l’opposition Evallière Beauplan, Youri Latortue et Nenel Cassy, prévu en ce mois de décembre, n'a pas pu avoir lieu. Youri Latortue, joint par Loop Haiti, avance un problème de financement et la reprise de la mobilisation contre le président Jovenel Moïse dans différentes villes de province.

Le public avait pris connaissance de ces voyages, à travers les réseaux sociaux. Dans une correspondance en date du 6 décembre dernier, circulant sur la toile, la questure du Sénat avait demandé aux services de contrôle du ministère de l’Economie et des Finances, de « remplir les formalités nécessaires afin de faciliter l’achat de billets d’avion » de ces sénateurs. Ces billets, selon cette correspondance, devraient coûter au trésor public plus de 2 millions de gourdes. Le questeur du grand corps, Onondieu Louis, avait en ce sens, sollicité l’intervention du ministère, pour faciliter l’émission de chèque à l’ordre de « Sans-Souci agence de voyage ».

Youri Latortue, Evallière Beauplan et Nenel Cassy devraient se rendre en Allemagne du 9 au décembre. Ils devraient répondre à une invitation dans le cadre d'un événement sur la lutte contre corruption. Ils profiterait de leur présence en Europe pour approfondir les recherches sur l'affaire Dermalog. Quelques jours après que l'affaire a été rendue publique, provoquant un tôlée sur les réseaux sociaux, ces parlementaires annonce que ce voyage n'avait pas pu avoir lieu.

« Le voyage est annulé depuis le 6 décembre », a confié Youri Latortue à Loop Haiti. Les motifs de de cette annulation ont été à la financières et politiques : financière parce qu'il n'y avait pas suffisamment de fonds pour ce déplacement, alors qu'il fallait que les trois sénateurs fassent le voyage; politique à cause de la reprise de la mobilisation contre le président Jovenel Moïse, selon ce que nous a confié l'élu de l'Artibonite ce samedi.

En ce sens, ces élus affirment « décliner toute implication dans de probables suites administratives dans le cadre de ce voyage ». Nenel Cassy et Evallière Beauplan ont même mis en garde le ministère de l’Économie et des Finances ou toute autre administration touchée par la question, contre toute demande ou réquisition d’émission de chèque ou de déblocage de fonds en rapport avec ce dossier.

Notons que le sénateur Joseph Lambert figure également sur la liste des parlementaires qui devraient laisser le pays à la fin de l’année. Le prix du billet d’avion de l’élu du Sud-est, qui sera accompagné de Mme Jesula Domond Lambert, s'élève à environ 1.2 millions de gourdes.

Parallèlement, d’autres parlementaires doivent laisser le pays ce mois-ci, en direction de l’Europe. Du 17 au 21 décembre, le président du Sénat de la République, Carl Murat Cantave, sera à Londres dans l’objectif d’évaluer le personnel de l’ambassade d’Haïti dans cette ville. Dans la foulée, des députés s’envoleront eux aussi pour la France du 18 au 26 décembre, pour superviser le fonctionnement de l’ambassade d’Haïti à Paris. Avec ces annonces de voyages, les parlementaires haïtiens sont à nouveau sous le feu des critiques, particulièrement sur les réseaux sociaux.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :